SEO

7 étapes pour séduire Google et référencer votre blog

séduire google
50

Depuis que le web a été créé, tous ceux qui tentent de le conquérir se disputent sur le même sujet: techniques SEO ou Content Marketing?

Mais pourquoi vouloir choisir entre le marketing et le référencement, quand on peut avoir les deux?

Je vais donc vous apprendre à vous faire désirer de Google ET à le faire tomber amoureux de votre blog.

Mais tout d’abord laissez-moi vous raconter une petite histoire:

Vous avez passé des heures à préparer votre blog, à lui faire un beau design, à l’habiller, à soigner tous les détails.

Et enfin, vous avez sorti votre premier article.

Les premiers jours, vous attendez patiemment que le moteur vous remarque. Avec tous ces mots-clés dont vous l’avez paré, il devrait finir par tourner les yeux vers vous, non?

Mais au bout de quelques semaines, vous devez bien l’admettre: Google vous a mis un gros vent.

Il ne vous regarde même pas.

Vous tentez quelques échanges de liens, quelques commentaires, du partage sur les réseaux, vous vous démenez…

Mais plus vous faites ça, moins vous semblez positionné.

Et là, un terrible doute vous saisit:

Est-ce que Google…vous hait?

Mais non, rassurez-vous. C’est juste que:

  • Il y a 3 millions de blogs créés chaque mois dans le monde, alors il faut bien que Google ait des affinités, sinon ce serait un gang bang infernal à gérer!
  • Il y a tellement de techniques utilisées pour faire ranker son site que le moteur devient de plus en plus exigeant.
  • Ton blog est nouveau, il lui faut un certain temps pour apprendre à te connaître.

Mais encore faut-il que tu lui envoies les bons signaux.

 

 

1 – Plus c’est long, plus c’est bon

temps de retour

Plus que le taux de rebond, ce qui attirera l’attention sur votre site sera le temps de séjour de vos lecteurs avant que ceux-ci ne repartent chasser d’autres requêtes dans le moteur, autrement dit: le temps de retour.

Il est évident que Google favorise les sites qui savent charmer les utilisateurs, facilitent leur expérience, s’adaptent à leurs demandes et au final, créent une telle sensation de bien-être qu’ils agissent comme une drogue dont l’utilisateur ne pourra bientôt plus se passer.

Voici comment faire pour que vos lecteurs restent scotchés à votre blog pendant au moins 5 minutes:

 

Fascinez votre lecteur

On pourrait croire que les articles longs rebutent et pourtant…

Ainsi que le montre cette étude, Google favorise le positionnement des articles les plus longs. Ce qui est évident puisque l’algorithme est sans cesse affiné pour détecter les contenus riches des contenus pauvres.

Moralité: écrivez des articles longs.

Mais attention, si un long article écrit de la bonne manière fascinera le lecteur, d’indigestes propos l’ennuieront profondément.

Alors voici comment scotcher votre lecteur à vos écrits:

  • Retardez le plaisir grâce à des expressions-charnières. Regardez: Et voici comment: Lisez plutôt:…

 

  • N’abattez pas toutes vos cartes d’entrée de jeu, et utilisez des cliffhangers, tel que je l’ai fait dans l’introduction de cet article. Typiquement le cliffhanger se présente comme suit: « Mais tout d’abord, laissez-moi vous raconter… »

 

 

  • Éveillez l’intérêt en relatant des faits notoires, des études ou des informations de culture générale, comme le typique « le saviez-vous ».

 

  • Interpellez votre lecteur en lui posant une question ouverte pour exposer un problème (Vous avez créé un blog mais personne ne le visite?) ou fermée pour répondre au problème soi-même (Comment faire pour avoir des visiteurs?)

 

  • Bousculez le lecteur en le confrontant à ses erreurs. « Vous espériez que créer votre blog et le lancer allait vous amener miraculeusement des lecteurs. Désolée de vous attrister, mais vous vous trompez. »

 

  • Utilisez des listes à puces. Inconsciemment, cela nous donne la sensation de vouloir lire « toute la liste ».

 

  • De la même façon, dites « Tout d’abord » , « Déjà », ou « Premièrement », cela donnera l’indication à votre lecteur qu’il y a une suite.

 

  • Ne soyez pas lourdingue, et utilisez l’humour afin d’alléger votre prose.

 

Alternez lenteur et rapidité pour grimper en 1ère position:

–>Franchement, vous avez plutôt envie de lire ça:

référencer un blog

ou ça:

référencement blog

Alors, même si vous devez écrire les 1001 nuits, faites des paragraphes courts. La lecture sur ordinateur est fatigante, respectez les yeux fragiles de vos lecteurs.

–> D’autre part, faites que vos pages se chargent rapidementUn temps d’affichage supérieur à 2 secondes démotive complètement votre visiteur.

Je vous conseille l’outil d’audit en ligne Dareboost, que j’ai découvert sur le blog de Miss Seo Girl.

Passez-y votre url et corrigez tout ce qui empêche votre blog de se charger rapidement. De la réduction de vos images, en passant par la mise en cache, plein de conseils sont donnés dans les résultats de l’audit.

 

Créez des sous-titres affriolants

Pour créer de bons sous-titres, vous devez:

  1. Éveiller la curiosité.
  2. Évoquer un bénéfice
  3. Rendre la lecture plus fluide

–> Pour éveiller la curiosité:

  • Vous pouvez être familier. Exemple: « Lisez des conneries » que j’ai utilisé dans Comment trouver son style d’écriture.
  • En dire suffisamment pour donner envie de lire, mais pas trop, afin de ne pas donner la réponse avant même que le lecteur ait vu le paragraphe. Exemple: « Utilisez des sous-titres qui éveillent la curiosité » VS « Créez des sous-titres affriolants »
  • Dire quelque chose de faux, pour le contredire ensuite. Exemple: « Le SEO est mort » puis « J’en ai marre de lire ça tous les ans depuis 2009 ».

–> Pour évoquer un bénéfice, dites clairement ce que votre lecteur va obtenir en lisant le paragraphe qui suit. Exemple: « Vous allez gagner 10 positions grâce à cette astuce. »

–> Rendez la lecture plus fluide en écrivant vos sous-titres après avoir écrit votre article. Attention, je ne dis pas qu’il faut trouver la structure de l’article après. Par exemple, j’ai trouvé la structure de cet article d’abord, mais le sous-titre était juste noté « Sous-titres ». Bon, là, il se trouve que le titre de ce sous-titre est « sous-titres ». Du coup, ça fait un peu Sous-titres Inception. Mais vous m’avez compris.

 

Faites le kama-sutra avec vos liens

Un article en mène à un autre, qui en mène à un autre… Que vos articles s’entremêlent à ne plus savoir où donner de la tête!

Un bon linking interne permet à vos lecteurs de lire les autres articles de votre blog, et d’indiquer aux moteurs la pertinence de ces dits liens.

Et ça les fait rester chez vous longtemps, très longtemps…

Alors, comment créer ce linking interne qui affole les sens du célèbre algorithme?

  1. Au sein de vos articles, citez vos autres articles, en les plaçant sur des mots-clés ciblés.
  2. Créez des menus clairs qui conduisent votre lecteur au coeur de vos contenus. Catégories, derniers articles, archives par date si vous publiez beaucoup et depuis longtemps…
  3. Créez un fil d’ariane qui permet à votre lecteur, ainsi qu’au moteur de savoir où il se trouve, comment, pourquoi et dans quel sens ça va.

 

Faites durer le plaisir

  • Créez une page « A propos ». Tout le monde veut savoir qui vous êtes, qui se cache derrière ces articles, tombez le masque!
  • Si vous avez créé un lead-magnet pour susciter l’inscription de vos lecteurs, créez une page dédiée, comme je l’ai fait avec Triplez vos tarifs.
  • Ne permettez pas qu’on vous quitte: que vos liens externes s’ouvrent dans nouvel onglet !
  • Augmentez le confort de lecture grâce à une typo agréable (J’utilise Open Sans) à la bonne taille (Perso je préfère le XXL = 18 pix), des images placées à intervalles réguliers, des expressions clés mises en valeur par de la couleur et du gras.

 

Allez encore plus profond

Si la fonction Google In-depth n’est pas encore fonctionnelle en France, vous pouvez tenter d’apparaître dans Google Actualités. Suivez le tuto officiel de Google et ces précieux conseils.

Vous aurez peut-être la chance d’apparaître dans les pages Actualités et même sur la première page de résultats comme ceci:

apparaître dans Google actualité

 

 

2 –  Ne soyez pas un coup d’un soir

référencer son blog

 

Vous craignez qu’une fois l’effet de surprise passé, vos lecteurs s’ennuient et passent à autre chose?

Comme je vous comprends. Il n’y a rien de pire que d’être oublié par ceux qu’on tente de charmer. Et en la matière, Google a tendance à faire son Dom Juan.

Je vais vous montrer comment éviter que votre blog soit déserté par les gens comme les robots:

Soyez présent

Pour éviter d’être une aventure passagère, postez régulièrement bien-sûr. Mais quel est le rythme idéal?

Au lancement d’un blog, faites votre cour. Je conseille de faire au moins un article de fond par semaine. Qu’ils soit épiques, super informatifs, pleins de bons conseils, inédits, surprenants, drôles, bien écrits, faites en trop, montrez-vous!

Puis quand l’intérêt est là, soufflez le chaud et le froid. Postez différents articles, avec des formats différents. Postez un article plus court de temps à autre, mais qui apporte une véritable valeur.

 

Entretenez la flamme

Ayez de petites attentions. Corrigez régulièrement vos articles, rajoutez ou enlevez des liens, organisez des concours qui seront partagés, améliorez la structure, l’ergonomie, l’optimisation…Et avertissez Google en lui envoyant un nouveau sitemap quand vous avez ajouté des pages, bref, montrez que vous êtes là, que vous vous souciez de votre blog et de vos lecteurs.

N’hésitez pas à renouveler votre garde-robe, en modifiant le design, la couleur ou la typo et avertissez vos lecteurs en leur demandant ce qu’ils en pensent, grâce à un sondage. Ils iront de nouveau voir votre site, et pourquoi pas envoyer à votre liste mail différents liens selon leurs intérêts? Ainsi, votre blog aura un pic de visites sur plusieurs anciens articles susceptibles d’intéresser à nouveau vos lecteurs!

Évincez vos adversaires en faisant mieux qu’eux. Regardez qui ranke sur le mot-clé que vous visez et écrivez un article plus long, mieux optimisé, plus joli, avec des images mieux décrites, des titres plus accrocheurs et un style qui déboîte.

 

3 – Soyez un beau-parleur

densité mots clés

Pour susciter l’estime des moteurs, il vous faudra déballer votre contenu sémantique.

Les mots-clés font définitivement partie de vos atouts et le moteur juge de votre charisme selon votre façon de les utiliser.

Lisez plutôt:

 

La grosse tchatche

Quand on fait du SEO depuis longtemps, on acquière des réflexes, un peu comme le dragueur sort systématiquement son briquet quand la donzelle dégaine sa Marlboro. Et l’un de ces réflexes est le keyword stuffing.

Alors, non, on utilise pas cette technique comme nos ancêtres de 1998 qui bourraient leurs balises meta du même mot répété à l’infini, mais on exagère quand même un peu, en mettant les expressions clés là où on peut:

  • Dans le nom du blog. Certes, je ne l’ai pas fait moi-même. Mais c’est parce que je n’ai vraiment aucune envie d’avoir un blog appelé « machinchose-rédaction », ça me hérisse un peu le poil. Mais si vous êtes créatrice de Smoothies, je suggère que votre nom de domaine possède le mot smoothie dedans.
  • Dans les catégories. Vos catégories devront s’appeler comme les internautes aiment parler. Par exemple, j’ai créé les catégories « Écrire bien, écrire mieux » ou encore « vendre et se vendre », que je trouvais plus appropriées que « méthodologie d’écriture » ou « marketing ».
  • Dans les titres ou les sous-titres. Si j’ai écrit « 7 étapes pour séduire Google et référencer votre blog », mon title tag est lui « Comment référencer son blog dans Google ».
  • Dans les images. La première image de l’article s’appelle « temps de retour », non « réveil coeur ».

 

Les bonnes tournures

Opimisez vos textes pour qu’il y ait une densité de mots-clés suffisante.

« Mais où ça » demande Anne-Clotilde, qui ne connaît pas le mot « densité ».

Regarde Anne-Clotilde:

  1. Installe Yoast SEO et suit les indications jusqu’à ce que ton feu passe au vert.
  2. Optimise ta description de site, celles de toutes tes pages, ainsi que tes catégories.
  3. Ajoute des descriptions et des alt à tes images. Voire des légendes, si tu aimes ça.
  4. Passe ton texte à l’outil d’audit de densité de mots-clés.

« Et comment je les choisis mes mots-clés? » hurle Anne-Clotilde.

Déjà, tu arrêtes de me crier dans les oreilles et ensuite tu fais ça:

  • Tu tapes dans Google le début de ta requête et tu attends quelques millisecondes. Des suggestions apparaissent. C’est le fameux Google suggests. Écoutez bien les Google suggests, car elles sont le reflets de ce que tapent les internautes ces derniers temps.
  • Utilise ubersuggest, un outil sympa qui décline les recherches par ordre alphabétique.
  • Sers-toi de l’outil gratos de Google, keyword planner et clique sur le + à côté de chaque mot-clé que tu as cherché, pour afficher les requêtes connexes. L’outil indique le nombre de recherches par mois.
  • Regarde en bas de la page de résultat, et jette un oeil aux recherches associées.
  • Cherche tes mots-clés sur Amazon. Ultra-ciblé quand tu sais que ce sont les achats qui motivent ces requêtes!

Grâce à ça, tu vas pouvoir aussi optimiser tes titres et tes title tag (titre optimisé pour le moteur, comme dans Yoast).

Au fait, ces titres, on les écrit comment? C’est ce que vous allez voir tout de suite:

 

Présentez bien

Un bon titre doit faire la bonne longueur, pour qu’il soit lu entièrement sur la page de résultat, comme ça:

résultats serp

Et surtout pas comme ça:

 

page de résultat google

Saviez-vous qu’il y a un top 3 des titres cliqués?

  1. Les titres qui commencent par un chiffre.
  2. Les titres qui s’adressent à vous, en disant « vous ».
  3. Les titres qui commencent par « comment »

Pour vous inspirer dans vos titres, allez sur des forums de votre thématique et prenez les termes employés par les utilisateurs. Par exemple, vous êtes dans la thématique de blog mode et vous souhaitez écrire un article sur les pantalons taille basse.

Rendez-vous sur Google et tapez « inurl:forum pantalon taille basse ». Cliquez sur le premier résultat:

premier résultat

Dans ce topic intitulé « marre des pantalons taille basse », des personnes s’expriment dans un langage courant sur ce sujet. Utilisez les termes et les problèmes soulevés et faites votre recherche. Ici, par exemple, je vais taper:

« taille basse » « raie des fesses » et j’obtiens 1320 résultats, c’est pas mal! Je pense qu’on peut écrire un article intitulé: « Comment éviter de montrer la raie des fesses avec un pantalon taille basse. »

 

Visez large

Quand vous êtes sur une requête concurrentielle, il faut viser la longue traîne.

Par exemple, vous souhaitez vous référencer sur « Smoothies » (36 millions de résultats, gloups), mais c’est déjà blindé. À l’aide de tous ces outils donnés ci-dessus, cherchez les requêtes qui vont avec smoothies: « smoothie banane » par exemple (553 000 résultats). Mais c’est encore trop.

Testez alors: Smoothie banane coco? 189 000! C’est encore beaucoup…

Essayez alors: Recette smoothie banane coco ananas: 52 900 résultats. C’est mieux! Et que vois-je? Personne n’a utilisé cette formulation précise alors que Google la suggère dans ses recherches associées et que Google Keyword prévoit 2400 recherches par mois sur « recette smoothie banane »…

 

Opt In Image
Tu veux des astuces rien que pour toi?

 

  • Reçois dans ta boîte mail des techniques réservées aux abonnés et développe
    des compétences que d'autres n'auront pas (hihi!)
  • Télécharge l'ebook gratuit "Triplez vos tarifs" et apprend comment gagner 3 fois plus.
  • Apaise ton coeur grâce à des gifs animés de chatons mignons réalisés par moi
    (et franchement, rien que pour ça, ça vaut le coup)

 

4 – Créez votre légende et faites de votre blog une star

référencer son blog

Google prend en compte le partage de vos articles sur les réseaux sociaux. Cela signifie pour lui que vous attirez tous les regards.

Voici les bonnes pratiques:

 

Laissez-vous partager

  • Sur votre blog, il doit absolument y avoir un système de partage sur les réseaux. Si votre thème WordPress ne le possède pas d’office, installez un plugin de type Floating social share bar ou le module intégré à Jetpack.
  • Proposez des citations à twitter grâce à Clicktotweet. Je le fais souvent, et régulièrement mes citations rigolotes ou inspirantes sont retweetées:

clicktotweet

clicktotweet

  • Échangez du contenu contre des likes ou des partages, grâce à un plugin de type Social locker. Cela vous permettra de cacher une partie de votre article et de la dévoiler une fois le partage fait.

 

Veillez à votre image

Vos articles sont partagés sur Facebook et Google +? Trop bien! Mais êtes-vous certains de la façon dont cela va s’afficher?

C’est pourquoi installer un petit plugin comme Open Graph vous permettra de gérer la façon dont s’affichent les images sur les réseaux, ainsi que le titre et la description.

Par exemple, je crée toujours une image spécifique pour les réseaux comme celle-ci pour Les 7 secrets des rédacteurs web qui réussissent:

secrets rédacteurs web

J’y ai placé mon logo, ainsi que le titre de l’article. Cela suscite pas mal d’engagement!

Veillez aussi à écrire une introduction adaptée au format des différents réseaux. Par exemple sur Facebook, mettez les informations importantes dans les 2 premières phrases, au-delà, le contenu est tronqué et il faut cliquer sur « lire la suite ».  N’oubliez pas que l’utilisateur Facebook possède un diplôme de fénéantise option flemme totale.

Astuce bonus: Publiez sur Pulse, la plateforme de blogging de Linkedin et donnez à lire la suite de l’article sur votre blog.

 

Faites-lui croire qu’il est le roi

Alors, dans la catégorie « Je suis un réseau social raté mais que tout le monde utilise », j’appelle Google +! Un tonnerre d’applaudissements, s’il-vous plaît.

Donc, en gros, google +, c’est lu par quasi-personne, mais comme tout le monde sait que Google privilégie ses résultats à lui, et bien partagez sur Google+ les amis. Ainsi, vous apparaîtrez avec beaucoup plus de chance en première page des résultats, avec une jolie photo de votre tronche Google + (donc faites une photo sympa, d’ac?).

Quelques astuces:

  • Publiez sur votre profil.
  • Publiez dans toutes les communautés auxquelles vous appartenez (Appartenez à des communautés, ok?)
  • Créez votre propre communauté.
  • Écrivez des articles complets sur Google +. Vous pouvez donner du poids à votre profil et susciter plus d’engagement et obtenir de nouveaux abonnés en l’envoyant à votre mailing list.
  • Mettez du *gras* de _l’italique_ et barrez votre -texte- en suivant ces formats.

 

5- Sortez de votre zone de confort

poster articles

Publier sur votre blog en attendant le prince charmant, c’est s’assurer la monotonie à tout jamais.

« Oui, mais c’est quoi le rapport avec le SEO » demande Anne-Clotilde qui a suivi une formation Webrankinfo une fois.

Anne-Clotilde, tu vois, si tu publies uniquement chez toi, tes bons backlinks de qualité, tu risques de les attendre un tantinet.

Alors, mes oisillons, sortez de votre petit cocon (ah non, le cocon c’est les papillons, pas les oisillons) et publiez des articles invités sur des blogs plus connus que le vôtre!

Cela aura 3 énormes avantages:

Premièrement, vous allez vous faire des backlinks (liens entrants Anne-Clotilde) sur des blogs d’autorité. Alors faites pas les ânes et ciblez les pages sur lesquelles vous souhaitez du trafic! Et ces liens, débrouillez-vous pour qu’il y en ait au moins un dans l’introduction, histoire d’avoir un petit BL en page d’accueil (au moins pendant quelques temps), et puis ensuite en haut du texte, pour que le crawler Google le lise, oui, le lise! (Oui le lise).

Deuxièmement, si le blog en question vous crée un compte auteur (J’en ai un sur Webmarketing & com, Travelplugin et Webmarketing-conseil), ça vous fait des liens vers votre site depuis votre page auteur, mais aussi automatiquement au pied de l’article, vers votre blog et vos réseaux:

auteur

Troisièmement  (et dernièrement si vous avez bien compté), les propriétaires du blog vont vous partager eux aussi sur leurs réseaux et comme ils sont plus connus que vous, voire très connus si vous vous débrouillez bien, il pleuvra du lien vers votre article, dont vous êtes l’auteur, et cela vous amènera de l’autorité sur votre profil auteur, de l’engagement, des followers, des j’aimes, des abonnés g+ et j’en passe…

 

6 – Flirtez

commenter blogs

Il est à présent temps de commencer à folâtrer avec le monde extérieur. Vous avez désormais du charisme, de la présence, une belle image, une aura et vous fascinez vos lecteurs.

Et Google vous tourne encore le dos? Il est difficile!

Qu’à cela ne tienne! Vous aimez le challenge et continuez votre conquête grâce aux techniques suivantes:

 

Créez du lien

Lorsque vous écrivez un article, pensez à faire un lien vers des articles que vous considérez comme une solide référence.

Ensuite, contactez le blogueur en question et dites-lui simplement:

Hello Jean-Marcellin!

J’ai posté un lien vers ton article « Comment prendre des photos de lapins de garenne » que je pense être une solide référence dans le domaine des lapins de garenne, dans mon article « 14 techniques pour faire une belle photo de lapin de garenne ».

J’apprécie beaucoup ton blog, étant moi-même une grande fan des lapins de garenne dans leur milieu naturel.

N’hésite pas à partager cet article sur ton blog ou sur tes réseaux.

Je continue de te suivre,

Anne-Clotilde

 

Draguez

Le meilleur moyen de se faire partager, commenter, liker et plussoyer, c’est encore de flatter.

Tout blogueur vit aux dépens de celui qui le partage. Tweetez ce détournement.

Alors, si vous souhaitez qu’on vous aime…aimez! Complimentez un blogueur à travers un tweet, encensez-le par un commentaire, partagez son post sur Facebook, envoyez-lui un mail pour le féliciter et l’encourager…Bref, les moyens de faire plaisir à quelqu’un sont à la mesure de votre propre imagination.

Il va sans dire que complimenter quelqu’un que vous n’appréciez pas, sentira aussi bon que l’airwick WC après une grosse commission: pas la peine, on va vous griller. (Je pense participer à un concours de poésie RATP avec cette phrase, qu’en pensez-vous?)

 

Volez au secours

Vous avez un autre moyen de vous faire apprécier par les blogueurs, qui est de les aider. Ils demandent de l’aide? Vous êtes là! Ils écrivent un post contre lequel tout le monde s’élève? Vous êtes là pour les soutenir! (Ne soutenez pas des propos auxquels vous regretteriez d’avoir été associé plus tard, hmm?)

Récemment, j’ai envoyé un mail de soutien à une blogueuse que je trouve formidable et qui pense écrire mal, et le résultat est qu’elle me suit, me partage, me like…et elle est plutôt active sur les réseaux!

 

Sollicitez

Parce que vos blogueurs amis (blogueurs que vous avez linké, blogs connus qui vous publient, blogueurs que vous avez complimenté, blogueurs que vous avez aidé et blogueurs potes désintéressés, ben oui aussi) vous connaissent et vous apprécient, vous pouvez vous permettre de les solliciter pour leur demander de vous faire un lien, ou relayer votre article sur leurs réseaux comme indiqué ci-dessus.

Veillez à proposer plusieurs alternatives dans votre demande, afin que le blogueur n’hésite pas entre « oui » ou « non », mais plutôt entre « publier un lien sur mon blog » ou « partager sur mes réseaux ».

Dans mon article 20 pays qui donnent de l’inspiration pour entreprendre, j’ai fait un lien vers 20 blogs de voyage en relation avec chaque pays. Et j’ai contacté tous ces blogueurs pour le leur dire et solliciter un lien. Sur 20, j’ai eu 11 réponses positives et des partages sur les réseaux. Aucun lien sur leur blog par contre, mais c’est normal étant donné que 1) Ce blog n’est pas le mien 2) C’est un blog de marketing et non de voyages.

 

7 – Développez votre magnétisme

magnétisme

Et les backlinks? Et les backlinks? Et les backliiiiiinks!!!!!

Oui, oui, ça vient!

Voici 6 façons de poster des backlinks qui aideront à positionner votre blog sur les requêtes voulues:

1 – Les annuaires. Inscrivez vos blogs (qui ont leur propre nom de domaine, cela va sans dire) dans de bons annuaires. Voici une liste d’annuaires classés. Si vous avez du partage sur les réseaux, et des liens depuis des blogs connus, inscrivez-vous dans une dizaine d’annuaire pour commencer, puis un mois plus tard, dans une autre dizaine d’annuaires. C’est tout. Il faut que ces liens issus d’annuaires constituent moins de 10% de vos backlinks au total. Les annuaires peuvent se faire descendre par Google, il ne faudrait pas que votre site en soit pénalisé.

2 – Rédigez des communiqués de presse. Voici une bonne liste. Pareil, n’en faites pas 12000, et ne sur-optimisez pas vos ancres de liens. Personnellement, j’écris mes communiqués de presse comme ceci:

Titre optimisé

Intro avec mots-clés et longue traîne et mots issus du champs lexical du sujet. Un lien avec ancre sur le nom.

Sous-titre optimisé

Image avec description optimisée sur mot-clé.
Un paragraphe de 250 mots contenant de la longue traîne et du champs lexical. Une jolie liste numérotée, ou à puces. Un lien sur ancre longue traîne dans la première phrase.

Sous-titre optimisé

Image avec description optimisée sur autre mot-clé.
Un paragraphe de 250 mots again. Un lien vers un article d’autorité (pas à vous).

Lien avec ancre de type url ou « source ». Et une autre source d’autorité.

3 – Les commentaires sur des blogs de votre thématique. Si vous voulez un lien hyper contextualisé, soyez le dernier à commenter (si la hiérarchie des commentaires se fait dans une chronologie inversée, comme cela est le cas sur WordPress habituellement), et faites-le sur un article dont le titre est précisément la requête sur laquelle vous tentez de ranker. 

Un bon commentaire, dois-je le rappeler, remercie l’auteur pour son article, le complimente, apporte une valeur ajoutée en posant une question ou en donnant une astuce ou une information supplémentaire et signe. J’aime bien les smileys (sauf si y en a trop auquel cas j’ai l’impression que la personne a des difficultés de type mentale) et les sauts de lignes. Merci pour les yeux.

4- Les forums.

Connaissez-vous les forums de Aufeminin? Oh my god, c’est le dernier site sur lequel on pense trouver une info fiable n’est-ce pas? Et bien pas Google. Lui, il aime beaucoup Aufeminin. Et du coup, moi aussi je l’aime beaucoup. (Je fais tout comme Google mwaaa!)

Si vous trouvez le topic qui correspond à votre requête précise, qu’il est assez vieux et un peu spammé (mais ça va franchement, ça dépasse pas les 10 liens par an sur les vieux topics!), en général, il ranke bien sur cette requête d’ailleurs… Postez votre commentaire avec titre hyper ciblé, genre méga optimisé sur le mot clé de la mort qui tue.

Par exemple, si le topic est « Comment faire pour séduire un capricorne » et que tu veux ranker sur « Séduire Capricorne », intitule ta réponse: « Séduire Capricorne » et là tu balances la choucroute, ton post qui explique comment séduire un capricorne et tu mets un lien qui sera placé automatiquement sur l’ancre « lien ». Crois-moi, dans 1 mois, tu rankes.

Testez d’autres formes de liens sur tous les forums que vous aimez bien et surtout, n’oubliez pas de mettre votre site en signature! Dans une phrase contextualisée, c’est toujours mieux que sur une ancre trop optimisée. 😉

5 – Créez un blog de grande qualité et obtenez des liens gratos. Récemment, j’ai eu un message de Yvon de Copywriting-pratique, me disant qu’il aimait ce que je faisais et que du coup, paf, il me faisait un lien sur son blog, comme ça, en page d’accueil et tout. 🙂

6 – Faites tester votre produit. Vous avez créé, ou vous vendez un produit? Offrez-le à un blogueur et même proposez-lui d’organiser un concours pour faire gagner ce produit à ses lecteurs et obtenez une review avec lien.

Alors bon, oui, vous risquez de vous faire dégommer. Donc soyez sûr de votre produit. (Et de votre blogueur).

 

Bonus: Les liaisons dangereuses

techniques référencement

 

À ne surtout pas faire!

  • Commenter des blogs hors sujet, ou pire, avec Scrapebox. (Même si cet outil a d’autres utilités, mais ce sera pour un autre post.)
  • Créer des autoblogs ou des réseaux de sites dont vous ne contrôlez pas la qualité.
  • S’inscrire sur tous les annuaires.
  • Poster trop de communiqués de presse avec ancre sur-optimisée.
  • Créer une pyramide de liens, ou une linkwheel à l’ancienne.
  • Utiliser Xrumer. Quand je pense que cet outil représentait une sorte de Saint-Graal russe en 2010…

Voilà, que pensez-vous de ces techniques pour référencer son blog? Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les partager!

 

 

 

Sophie Gauthier
Sophie Gauthier est spécialiste en stratégie de contenu. Elle donne sur son blog des conseils pour mieux rédiger et gagner sa vie avec la rédaction web.
Vous aimerez lire aussi
gagner de largent avec un blog
Comment gagner de l’argent avec un blog (1/3)
formation rédacteur web
Comment lancer sa carrière de rédacteur web (Partie 2/2)
40 Commentaires
  • Amadou Maiga Juin 15,2016 at 2016-06-15T19:44:19+00:000000001930201606

    Bonjour/bonsoir Sophie, bon ça dépend de la position géo… de chacun, en tout qu’à ici il fait soir et…?

    J’avoue que j’ai beaucoup aimé votre très riche article en contenu.
    Au fait, je suis à présent mes études en journalisme et com à Dakar au Sénégal en licence3 et mon fameux petit blog vieux seulement de 2 mois a besoin de votre expérience, conseils…!

    Car je compte vraiment dans l’avenir me lancer dans le web-journalisme.
    Merci!

    • Sophie Gauthier Juin 27,2016 at 2016-06-27T12:16:42+00:000000004230201606

      Salut Amadou,

      Merci pour ton passage ici, tu trouveras de nombreux conseils en lisant ce blog. Bon courage !

  • Laurie Mai 22,2016 at 2016-05-22T23:59:06+00:000000000631201605

    Bonjour Sophie,

    Merci pour cet article très intéressant. J’ai beaucoup aimé ta franchise et ton authenticité. 🙂

    Petite question: quand tu dis qu’il ne faut pas commenter les blogs qui ne sont pas en rapport avec notre niche ( ce que je suis en train de faire là ), en quoi est-ce mauvais ??? Est-ce que ça agit en négatif sur le référencement ???

    Merci par avance pour ta réponse.

    Belle semaine à venir remplie de bonheur. 🙂

    Laurie.

  • Aurélie Avr 4,2016 at 2016-04-04T16:21:46+00:000000004630201604

    Bonjour Sophie,

    Je découvre ton blog et ton article est simplement gé-nial!!! Je ne trouve pas beaucoup ce genre de conseils pour la rédaction sur le net! Moi ça fait 6 mois que j’ai lancé mon blog, mais seulement 1 mois que je commence à changer le ton rédactionnel pour rendre le tout plus attractif 😉 Maintenant je commence à m’intéresser à toutes ces méthodes de référencement. Y’a du boulot!!

    J’ai une question cependant, tu ne parles pas d’inscrire son blog dans google, je crois qu’on peut le faire je l’avais déjà lu, tu trouves ça inutile?

    Concernant Auféminin, parles tu de Hellocoton? Je me suis désinscrite de cet annuaire car j’qi lu que ça pouvait faire doublon avec google. Et puis ça ne m’a absolument rien apporté…

    Enfin, mon blog est bilingue. Tu penses que ça pose problème pour le référencement? Je mets toujours moit/moit pour l’aperçu des articles dans le SEO, ainsi que pour l’extrait des articles sur la page d’accueil de mon blog.

    Bonne continuation! À bientôt!

    • Sophie Gauthier Avr 5,2016 at 2016-04-05T15:27:39+00:000000003930201604

      Hello Aurélie,

      Bienvenue alors ! Et merci pour ton commentaire.

      Changer le ton de ton blog t’aidera à t’exercer, mais pour pouvoir rendre un blog « attractif » comme tu dis, il vaut mieux reprendre depuis le début, à compter de la promo avant l’ouverture du blog, jusqu’au référencement.

      Car une fois que ton blog est enregistré dans la tête des gens comme « intéressant », il l’est pour toujours, l’opposé sera vrai aussi , malheureusement.

      Concernant Aufeminin, je parle de Auféminin ^^ Non de Hellocoton. Oui ça fait doublon…si ton blog est peu référencé, ou optimisé, ça peut nuire.

      Je ne suis pas du tout spécialisée dans le SEO multilingue, mais tout ce que je sais, c’est que lorsque c’est mal fait, c’est pénalisant. Je te conseille de taper « comment référencer un blog bilingue » ou autre et de faire le tri parmi les conseils.

      Bon courage en tout cas, à bientôt !

      • Aurélie Avr 7,2016 at 2016-04-07T08:50:22+00:000000002230201604

        Coucou Sophie merci beaucoup pour ton retour!
        Je ne savais pas pour l’histoire de la promo… Moi j’ai quasiment pas de visires donc les gens ne peuvent meme pas se rappeler de moi hahaha
        Sinon figure toi que j’ai tapé mon nom de domaine dans google et mon site est apparu dans les 5 premières lignes! Super!! Adieu Hellocotton donc.
        Merci pour le tuyau des blogs bilingues, j’irai voir toutça! A bientôt

  • Loupzen Mar 14,2016 at 2016-03-14T20:50:54+00:000000005431201603

    Savez-vous pourquoi j’ai besoin de vous ?
    Je suis un vieux Loup qui voudrait bien rester zen…..

    • Sophie Gauthier Mar 15,2016 at 2016-03-15T15:47:51+00:000000005131201603

      Je pense qu’un site de yoga pour loups serait plus indiqué. 🙂

  • Yannick Fév 9,2016 at 2016-02-09T12:25:57+00:000000005729201602

    Super intéressant et super clair. Je me permets de rajouter une astuce assez simple pour les mots-clés : chercher les mots-clés utilisés par les 10 meilleures pages sur Google sur un mot clé spécifique. En clair : quel est le champ sémantique complémentaire à mon mot clé sur les pages qui sont le mieux positionnées.

    • Sophie Gauthier Fév 9,2016 at 2016-02-09T17:23:15+00:000000001529201602

      Hello Yannick,

      Merci pour ton commentaire. Effectivement, c’est un bon conseil. À bientôt !

  • Les meilleurs blogs marketing et développement personnel Fév 3,2016 at 2016-02-03T14:52:33+00:000000003329201602

    […] 7 étapes pour séduire Google et référencer votre blog […]

  • Lamereflemarde Jan 27,2016 at 2016-01-27T11:57:49+00:000000004931201601

    Merci beaucoup pour cet article très bien expliqué et clair! 🙂
    Belle journée!

    • Sophie Gauthier Jan 27,2016 at 2016-01-27T12:09:34+00:000000003431201601

      Merci pour ton commentaire, à bientôt !

  • Jeanne Ulet Déc 13,2015 at 2015-12-13T19:42:56+00:000000005631201512

    Bonjour! merci pour votre article, il est très éclairant. En plus il sort du lot des blablas conseils habituels (ce qui démontre sûrement que vos conseils sont bons!!). Je vais donc mettre tout cela en oeuvre assez vite!
    Je regrette simplement que tenir un blog ne soit pas à la portée de tout le monde point de vue informatique… Je suis personnellement assez nulle, alors je n’ai aucune idée de comment utiliser les outils dont vous parlez… J’ai essayé Dareboost, et il m’a parlé dans une langue qui m’est absolument inconnue!!!
    Enfin merci pour ces conseils!!!
    A bientôt 🙂

    • Sophie Gauthier Déc 13,2015 at 2015-12-13T20:30:47+00:000000004731201512

      Salut Jeanne,

      Mouhaha, la langue web est compliquée, mais pas tant que ça, quand on s’y colle un peu! Ne t’inquiète pas, il y a des choses que je ne comprends pas non plus!

      Mais aujourd’hui, heureusement, il y a notre ami Google pour nous aider à comprendre les termes et les concepts 🙂

      Si tu as des questions, hésite pas.

      Merci pour ton partage et à bientôt!

  • Magda L'Envol Déc 11,2015 at 2015-12-11T15:22:37+00:000000003731201512

    Oh my god Sophie !! 🙂 J’ai tout à revoir , et en plus ce sur 3 blogs !! ^_^ Quel boulot ,Mais mille mercis ….You , c’est parti , pas à pas !! 😉 On apprend à tout âge , n’est-il pas ? 😉

    • Sophie Gauthier Déc 11,2015 at 2015-12-11T18:28:01+00:000000000131201512

      Hey Magda, bon courage pour tes 3 blogs! Bien-sûr, le cerveau, c’est extensible! 🙂

  • salondethe Déc 7,2015 at 2015-12-07T20:48:09+00:000000000931201512

    Je me reconnais dans les 20 blogueurs 😉 En tout cas bonne stratégie. Petite question concernant les forums : à petite échelle, je trouve ok de mettre un petit lien si le forum correspond à ta ligne éditoriale, mais que penses-tu de l’utilisation des forums à grande echelle ? Penses-tu que cela peut encore avoir des conséquences positives sur le référemencement ?

    • Sophie Gauthier Déc 7,2015 at 2015-12-07T23:53:16+00:000000001631201512

      Ouiiii, tu as répondu positivement, merci à toi! Forums à grande grande grande échelle, ou grande échelle? :p Parce que si tu parles de logiciels qui vont spammer les forums, tu peux oublier, par contre si c’est pour aller placer ton lien de la manière la plus « naturelle » possible sur différents forums à topics pas trop éloignés du tien, why not. Avant des liens, de bons liens! À bientôt!

      • Salondethe Déc 8,2015 at 2015-12-08T09:04:27+00:000000002731201512

        Alors je vais être plus précise : je ne parle pas des bots et des logiciels qui spamment à longueur de journée forums et blogs, mais à moyenne echelle on va dire, des boîtes qui emploient de la main d’oeuvre pour mettre en place une stratégie de référencement basée sur la rédaction de commentaires dits « naturels » dans des forums qui ne sont pas forcément pertinents. J’aimerais jsute savoir si cette méthode n’était pas un peu « passé de mode » et si elle avait encore un impact quand à l’amélioration de l’indexation sur le long terme ?

        • Sophie Gauthier Déc 8,2015 at 2015-12-08T16:20:59+00:000000005931201512

          Du coup, tout dépend du niveau d’expertise de la « main d’oeuvre » et de ceux qui les dirigent… Ce n’est pas le moyen qui compte, mais plutôt comment c’est fait. Par exemple, s’ils vont mettre des liens de façon trop spammy, le site peut morfler.

  • Seb Déc 1,2015 at 2015-12-01T11:07:44+00:000000004431201512

    Waaaaa trop bien, tous les bons conseils pour écrire des articles ennuyants avec des titres accorcheurs comme Paris Match juste pour faire du vent. C’est marrant parce qu’au plus j’avançais dans votre post au plus je me disais « C’est exactement ces techniques que je détèste quand je lis un post sur un blog… »

    Au plus c’est long au plus c’est bon?! Peut-être, mais est-ce que lecteur piégé par vos titres accrocheurs reviendra une deuxième fois? Pas sûr….

    • Sophie Gauthier Déc 1,2015 at 2015-12-01T12:14:13+00:000000001331201512

      Waaaaa trop bien, mon premier commentaire vilain!

      Titre accrocheur certes, puisque même toi Sébastien tu es venu, a lu, et a commentu!

      « Au plus c’est long au plus c’est bon » = Non, Sébastien. Ça, c’est ce qu’on dit quand on ne sait pas parler français.

      Quant au vent qu’apparemment l’article contient, il t’en souhaite un bon!

  • Christophe BENOIT Déc 1,2015 at 2015-12-01T07:26:01+00:000000000131201512

    Voici un article fleuve. Mais plein de bonnes choses. J’aurai juste changé le mot « facilement » dans le titre parce que l’exercice n’est pas si facile qu’il y paraît. À moins que ce soit une des techniques évoquée dans l’article 😉

    • Sophie Gauthier Déc 1,2015 at 2015-12-01T12:11:40+00:000000004031201512

      Hello Christophe,

      Merci pour ton commentaire. En fait, c’est facile à mettre en oeuvre, c’est juste que c’est long. Je ne conseille pas de techniques qui contiennent du développement, par exemple.

      Alors, bien-sûr écrire de bons et longs articles, c’est difficile. Mais après tout, ce blog est destiné aux personnes qui souhaitent vivre de leurs écrits, j’imagine donc qu’écrire un bon article fait partie intégrante de leur motivation.

      A bientôt!

  • Laurent Bourrelly Nov 30,2015 at 2015-11-30T22:39:37+00:000000003730201511

    J’aime le rythme imprimé dans l’article. On aurait presque l’impression que le SEO est sexy !
    J’aurais quelques petits points de désaccord, mais peu importe car dans l’ensemble c’est une bonne roadmap.

    • Sophie Gauthier Nov 30,2015 at 2015-11-30T23:04:04+00:000000000430201511

      Salut Laurent,

      Ravie de te voir ici, merci pour ton commentaire.

      Le SEO est sexy, depuis le temps tu devrais le savoir :p

      Dis-moi tes points de désaccord, que j’apprenne des choses ou qu’on se batte un peu. (Dans la boue, en string!)

      A bientôt

  • DjenDo Nov 30,2015 at 2015-11-30T22:24:43+00:000000004330201511

    Bonjour Sophie,
    Alors tout d’abord, je viens de découvrir ton blog et je le trouve super: agréable, dynamique, instructif et même drôle. C’est très agréable de te lire 🙂
    Mais, j’ai une question. Je suis nouvelle blogueuse avec une niche très ciblée, et souci, je ne trouve pas d’autre blog de ma thématique pour y faire des backlinks… et vraiment, je désespéré. Alors, je m’acharne sur les réseaux sociaux mais bien sûr ça ne suffit pas. Et c’est vraiment LE problème principal pour moi. Je ne sais pas comment me faire connaître. As-tu une idée ou une solution pour ce genre de problème?

    • Sophie Gauthier Nov 30,2015 at 2015-11-30T23:02:32+00:000000003230201511

      Salut Djendo,

      Merci pour ton commentaire et tes remarques! 🙂

      Mmm, si tu me disais ta niche, je pourrais peut-être t’aider. Si ta niche est tellement ciblée que tu n’as pas de concurrents, es-tu certaine que tu auras suffisamment d’audience?

      Dis-moi tout.

      • DjenDo Nov 30,2015 at 2015-11-30T23:25:05+00:000000000530201511

        Merci de ta réponse si rapide 🙂
        Et bien je propose de découvrir l’art traditionnel des Tangkas tibétains. Ça reste de l’art donc je pense qu’il y a de l’audience. Il y en a bien pour les mandalas. Tu peux voir ça sur mon blog http://tangkas.co-createurs.com/ pour te faire une idée, c’est peut-être le plus simple.

        • Sophie Gauthier Déc 1,2015 at 2015-12-01T12:18:28+00:000000002831201512

          Ok, alors dans ce cas, il y a bien des blogs de ta thématique, ne t’en fais pas. Tu peux aller poster dans tous les blogs d’art, ainsi que les blogs sur l’Asie, le Tibet, l’artisanat traditionnel. Ça ira!

          Mais réfléchis bien sur quoi tu veux te positionner. Y a t’il une possibilité de monétiser en étant premier sur Tangka tibétain?

  • Anne-Catherine Nov 30,2015 at 2015-11-30T22:19:53+00:000000005330201511

    Me voilà en folle tweety en plein milieu de ton article 🙂 je lisais, je lisais et me voilà, ça surprend ! Bon alors juste pour la longueur des articles, j’avoue je ne suis pas coutumière du fait, 700 à 800 mots me suffisent. Pour les mots clés un peu partout moi je dirais : variantes et synonymes du où des mots cibles et parfois laissez faire son intuition et surtout partagez et commentez sur les réseaux ce que je fais illico presto !

    • Sophie Gauthier Nov 30,2015 at 2015-11-30T23:00:40+00:000000004030201511

      Salut Anne-Cat,

      Chacun son rythme et sa longueur, mais si on veut avoir une chance de ranker sur des requêtes concurrentielles et que notre concurrent fait des articles plus riches…pas le choix! Et puis long, ça veut pas forcément dire immense (comme ici ^^), 2000 mots c’est déjà pas mal! À bientôt!

  • Hannah Nov 30,2015 at 2015-11-30T16:31:43+00:000000004330201511

    Salut Sophie,

    Merci pour tous ces précieux conseils. J’ai commencé mon blog de voyage (mais pas que : j’y collectionne les histoire d’amours des gens que je rencontre) il y a quelques mois, et, parce que les potes qui le lisent semblent bien aimer, je commence tout juste à me dire qu’il faudrait que je me bouge les fesses pour le faire connaître.
    Ton article m’aide beaucoup, j’avoue que je n’y connais rien, et je sais que j’ai pleeeiiin de boulot, mais je crois en mon contenu, alors je me lance !
    Je n’applique tes conseils que partiellement : je te fais savoir que je t’aime bien, mais je n’ai pas vraiment de question pour aller plus loin et entamer le débat, si ce n’est : si t’as un moment, tu veux jeter un oeil à mon blog et me dire ce que tu en penses ?
    https://findingloveathomeandacrosstheworld.wordpress.com/

    Fleur coeur et licornes !

    Hannah

    • Sophie Gauthier Nov 30,2015 at 2015-11-30T17:00:00+00:000000000030201511

      Salut Hannah,

      Merci pour ton commentaire.

      Je suis allée voir ton blog, il a un bon potentiel, mais il y a effectivement pas mal de travail à faire pour qu’il devienne pro. Déjà, tu dois posséder ton nom de domaine à toi. Et réfléchis bien à ce nom…Celui que tu as choisi est poétique, mais trop long (à mon goût!).

      Je peux te donner en vrac ce qui est le plus urgent:
      -quelle est ta cible? Que comptes-tu vendre (à long terme)?
      -Le blog est à moitié francophone, à moitié anglophone, il faudrait séparer, pour qu’on s’y retrouve.
      -Une ligne directrice un peu floue, à préciser (en relation avec le premier point: que comptes-tu vendre et à qui?)

      Bon courage et tiens-moi au courant!

      • Layla Déc 9,2015 at 2015-12-09T19:26:19+00:000000001931201512

        Bonsoir Sophie,

        Tout d’abord, merci pour cet article !

        J’étais tranquillement en train de le lire en me rassurant sur certains points que je sais que j’applique et d’autres sur lesquels je sais que je dois bosser ! Je suis actuellement en train de travailler sur le SEO. Cependant, en lisant le commentaire d’Hannah et ta réponse j’ai un gros doute sur un point.
        Il se trouve que j’écris des critiques littéraires en français et en anglais (tout simplement parce que je lis en VF et en VO). Est-ce que tu penses qu’écrire dans les deux langues est mauvais pour le référencement ? Pourrais-tu si tu le veux bien, jeter un coup d’œil sur mon blog et m’éclairer stp ? http://www.laylareads.com
        Je te remercie !

        • Sophie Gauthier Déc 10,2015 at 2015-12-10T13:09:58+00:000000005831201512

          Salut Layla,

          Alors par contre, je ne suis pas du tout spécialiste du référencement en plusieurs langues. Je ne sais pas du tout comment ça peut affecter le référencement d’écrire en deux langues. Mais pour l’utilisateur, il faut à mon avis bien séparer les deux, pour un confort de lecture. (Que le regard sache directement où se placer pour lire dans la langue qui est la sienne). Peut-être devrais-tu faire deux versions? Il y a pleins de tutos et d’articles sur le référencement multilingue. Bon courage!

          • Layla Déc 10,2015 at 2015-12-10T13:26:28+00:000000002831201512

            Merci pour ta réponse. Je vais me renseigner !

  • Haja Andriatahina Nov 30,2015 at 2015-11-30T13:52:23+00:000000002330201511

    Bonjour Sophie, Merci pour ce valeureux article. Qu’est-ce que ma soeur clotilde veut de plus? Je testerai bien ces méthodes de ranking quand j’aurai lancé mon blog (avec mon propre nom de domaine). Quant à mes articles, après des updates, comment savoir s’ils draguent les lecteurs alors qu’ils sont invisibles? Peux-tu donner une ou des façons de les tester (à part les lire à haute voix pour vérifier qu’ils parlent et le faire commenter par des amis).

    • Sophie Gauthier Nov 30,2015 at 2015-11-30T14:51:52+00:000000005230201511

      Salut Haja,

      Merci pour ton commentaire. Le mieux c’est encore de les tester. 😉

      Il y a déjà quelques pistes dans cet article, mais aussi sur l’article 27 techniques de storytelling (vois dans la rubrique « chez les autres » à droite)

      À bientôt !

Laissez un commentaire

Votre commentaire*

Your Name*
Your Webpage