21 astuces pour gagner 3000€ par mois sur les plateformes freelance

Tuto complet pour utiliser Fiverr, Upwork et Malt.

gagner 3000 euros en tant que freelance

Sophie Gauthier

Sophie Gauthier vous apprend à écrire et à vivre de vos écrits. Articles, livres, romans, pages de vente : découvrez comment rédiger et devenir un pro de la plume !

Vous aimerez aussi...

86 réponses

  1. Assia Hafrad dit :

    Bonjour Sophie, je suis algérienne et je me suis lancée dans la rédaction web très récemment, j’ai appris le métier et je l’aime beaucoup. Cependant, en Algérie les rédacteurs web sont mal payés, je voudrai écrire pour des plateformes françaises et j’aimerai savoir si je suis éligible car j’habite en Afrique.

  2. Huckleberry dit :

    La glorification des plate-formes exigeant une photo du visage est choquante. Je travaille dans une agence de Traduction et je reçois de nombreux spam de prétendus traducteurs qui utilisent dans leur prétendu CV des photos et identités prises sur ces sites. Leur adresse couriel et bien souvent les propriétés de la photo les trahissent. Mais qu’on glorifie des plate-formes qui encouragent les criminels, ça me dépasse

  3. zindesgn dit :

    Bonjour Sophie,
    J’ai beaucoup aimé votre article, j,avais testé Fiverr ( que j’ai laisser tomber ) et la version francophone : 5euros, Je trouve personnellement qu’il est un peux facile de trouver votre sa place parmis les premiers sur 5euros que sur fiver ( au moin c’est mon cas pour une service de création de bannière publicitaire et couverture e-book ) 🙂 c’est deux service que m’importe plus que 80% de mes commande sur le site.
    vous pouvez consulter mon profile pour voir https://5euros.com/profil/zindesign

  4. Béa dit :

    Bravo ! Non seulement vous êtes de bon sens & bien informée, mais vous m’avez bien fait rire 😉

  5. Emeline dit :

    Bonjour Sophie, Jai beaucoup aimé ton article et il tombe à point car je voudrais me lancer dans la free-lance. Mais une question me tarode et je ne trouve pas de réponse précise (je n’ai surment pas cherche au bon endroit). Ou dois-je déclarer mes revenus si je suis free-lancer avec fiverr par exemple ?

    • Hello Emeline,

      Comme n’importe quel job de freelance, il te faut un statut. Auto-entrepreneur étant le plus courant pour un chiffre d’affaire inférieur à 32000€ par an.

      Merci pour ton passage ici !

  6. Victoria dit :

    Oui cest bien upwork. J’ai rempli mon profil à 100%, je me suis même renseignée sur des blog us pour être sûre de bien tout faire pour être approuvée… J’ai contacté upwork et toujours la même réponse stéréotypée: y’a trop de monde dans votre domaine (donc écriture au sens large : seo, content strategy, blog articles, écriture créative, etc.). Et j ai bien précisé rédaction en français. Donc bon j’avoue que je ne comprends pas trop surtout que c’est juste pour accéder à la plateforme et soumettre des offres, c’est pas le Graal non plus. Bref, j’ai laissé tomber et me suis dirigée vers d’autres sites !

    • Ralala, va falloir que je modifie mon article…Désolée pour le dérangement, et si tu entends parler d’une plateforme, n’hésite pas à me le dire, et j’irai la tester. Merci !

    • Cristina dit :

      Pas exactement, c’est votre profil qui ne va pas. C’est vrai qu’Upwork limite les nouveaux profils pour certaines catégories SI et seulement SI le profil n’est pas compétitif. Souvent ils préfèrent dire que le domaine est saturé au lieu d’expliquer pourquoi un profil n’a aucune chance de gagner des projets. Soit c’est incomplet, soit c’est pas bien écrit, soit c’est nul. De plus, ils tolèrent plus les profils approuvés qui ne rapportent rien, ceux qui font du spam, ou encore ceux qui n’ont jamais eu des clients (par ex. aucun projet malgré 30 offres envoyées/mois).

  7. Victoria dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour vos articles toujours très intéressants ! Je débute aussi dans la rédaction web et j’avais entendu parler d upwork en bien. Je me suis lancée et j’ai passé beaucoup d’heures à compléter mon profil à 100% à passer des tests etc. Sans résultats! Upwork continue de refuser mon profil car ils ont trop de gens qui font du “writing” et selon eux le secteur est saturé. Je trouve cela vraiment dommage car j’ai en plus une spécialité et parle bien anglais.
    Bref beaucoup de déception avec upwork, est-ce que tu sais si certains rédacteurs web français arrivent encore aujourd’hui à rentrer sur la plate-forme et à voir leur profil approuvé ?
    Merci encore ! (Je vais aussi tester hopwork et fiverr dans les prochains jours !)

    • Hello Victoria,

      Tu es sûre que tu parles d’Upwork ? Logiquement, ils ne valident pas ton profil selon ce que tu proposes, mais selon le respect des règles (profil complet, etc.) Si c’est le cas, il va falloir que je vérifie tout ça et modifie en conséquence (mais ça m’étonne beaucoup, car surtout en rédac francophone, il y a bcp moins de monde…).

  8. Sara dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article qui m’a été très utile ! Grâce à toi j’ai réussi à évoluer et à gagner plus d’argent en tant qu’indépendante. Cependant, une question fiscale se pose : comment déclarer ses revenus sur fiverr lorsqu’on cumule plusieurs missions entre 5 et 35$ par jour ? Comment facturer ? Pour l’instant, je laisse « dormir » mon argent sur le site.
    Merci par avance pour ton aide 🙂

  9. Sam dit :

    Salut Sophie !
    Très bon article. C’est sur fiverr que tout a commencé pour moi. Ça a été le déclic qu’il me fallait, c’était pas grand chose mais dès le premier € gagné j’ai compris que gagner de l’argent en ligne n’était pas qu’une affaire d’escroquerie

  10. fremy dit :

    Bonjour …
    Je débute dans le Freelancing, merci pour tous ces conseils… Je suis déjà sur Hopwork (Malt désormais), mais en revanche, sur Fiverr j’ai une petite question … je rédige ma présentation en Français ou en anglais ? Qu’est ce qui est plus pertinent ?

  11. Gaillard dit :

    Bonjour Sophie, je trouve ton titre malin… J’ai toutefois une pensée émue pour les rédacteurs en herbe et je voudrais apporter une petite précision : 3 000 euros soit ! mais 3 000 euros de CA. Il vaut mieux ne pas confondre CA et salaire…
    De mon expérience de rédactrice (très) senior, la plupart des rédacteurs se tirent une balle dans le pied en proposant des tarifs trop (et de plus en plus) bas. Ils saccagent également “la profession”.
    Voici ce que je peux proposer pour partager mon expérience. J’ai réussi dans ce métier en rencontrant des entreprises qui en avaient marre… de perdre leurs rédacteurs ! Ils changeaient tous de métier ou arrêtaient (tu m’étonnes !). J’ai donc promis fidélité en proposant des tarifs souvent du double de celui des autres.
    Et ça a marché.

    • Oui Anne, il y a une croyance que tout le monde veuille des rédacteurs pas chers. Et j’irai même plus loin en disant que si tu as des compétences vraiment spécifiques et que tu te fais un profil au top (je ne parle pas seulement de complet, mais vendeur), tu pourras encore doubler tes revenus.

      Il me semblait évident que les personnes qui taffent sur les plateformes sont des freelances, donc sont au courant des charges à décompter des 3000€, mais merci de le préciser.

  12. Labbé dit :

    Le salaire minimum en France est de presque 10 euros de l’heure.
    upwork prend 20%. Plus 20% de TVA.
    Donc il faut facturer disons 15 euros.
    Les offres de traductions par exemple propose 5 US dollar pour une heure de travail en gros.
    Autrement dit, personne ne vous choisira parce que vous êtes en concurrence avec des gens qui sont dans des pays à bas niveau de vie.
    Par exemple on voit des postes d’assistants virtuels payés moins de $5 de l’heure. L’employeur est content, le freelanceur aussi, et vous vous pleurez. Exemple : http://imgur.com/yePZWk7

    • C’est justement ce que j’explique dans l’article. Il est très difficile de trouver de vraiment bons rédacteurs en France, pour ceux qui veulent y mettre le prix. Tout le monde ne veut pas commander des textes pourris à 5€ de l’heure.

  13. Hakuna dit :

    AH AH AH !!! Mais qu’est-ce que j’ai ri au sujet des réglementations sécuritaires des leviers de vitesse sur les grues à tour potain à fréquence de variation de levage !! Une pépite celle-là ! 😀

    Bonjour Sophie, et merci pour cette plume agréable et vivante, ainsi que pour tous les conseils. Je vais jeter un oeil certainement sur 2 ou 3 plateformes.
    Pour ma part, je me suis inscrite sur 5euros en début d’année, “pour m’amuser”, et ça marche tranquillement de façon sympathique.

    Pour abonder dans ton sens, j’ai mis ma vraie photo et je n’ai mis qu’une seule image dans mon portfolio : mais une authentique ! Ce n’est pas une illustration pompée sur le net, non. Mon portfolio représente un vrai texte qui existe et que j’ai corrigé, avec mon vrai stylo et mon vrai café, lol.

    Pour ceux qui sont curieux : https://5euros.com/profil/hakuna

    J’ai un service modeste et je suis loin des 3000 € mais oui, ça marche ! Et je vais m’inspirer de tes conseils pour améliorer mon propre marketing !

    • Salut Hakuna,

      Merci beaucoup pour tes retours. Tu te rapprocheras des 3000€ de façon certaine, en suivant scrupuleusement mes conseils (et en y ajoutant ton grain de sel). 😉

  14. Musterman dit :

    Merci, l’article donne des bonnes piste, je vais surement me lancer sur 5euros.com et Fiverr dans les prochaines semaines.

  15. HERMENCE dit :

    Bonjour Sophie,
    Je lis avec intérêt vos articles. Je m ‘étonne de voir citer exclusivement des plateformes anglophones. Quelles sont vos expériences sur Upwork et Fiverr ? Je trouve personnellement que l’on perd beaucoup de temps à répondre à des clients qui s’évaporent. Ensuite, il existe le marchandage digne d’un souk…
    Effectivement, la demande existe pour des rédacteurs ayant une vraie plume, une syntaxe et orthographe parfaite.
    On se rend très vite compte qu’il en existe finalement moins qu’on l’imagine…
    Après comme le disait un ami/ “le prix s’oublie la qualité reste”.
    Bien cordialement

    • Bonjour Hermence,

      Hopwork est français. La demande est effectivement grande pour les rédacs de qualité. Il faut donc…améliorer la qualité.

    • modèle cv dit :

      Je vais dans ce sens aussi – pas mal de pseudo clients et de la discussion et j’ai constaté la même “évaporation” – j’ai pensé que c’était des gens de la plateforme qui testaient les freelances pour savoir si il n’y avait pas de tentative de travail à l’extérieur.

    • sam dit :

      Je pense qu’il y a du vrai dans la partie “evaporation de clients” que j’ai pu constater en particulier sur Fiverr-beaucoup de temps passé à répondre à des demandes fantaisistes…

      J’élimine toutes les annonces qui veulent les freelancers aux tarifs les plus bas en particulier sur upwork -que d’ailleurs je déconseille à tous le monde = C’est vraiment devenu le marché aux esclaves – tout juste si le client n’est pas en droit de regarder l’état de vos dents et de vos pieds pour voir si vous êtes apte à écrire…

      Après il y a les notations mises par les clients à surveiller. Si vous voyez qu’un client ne note pas ou quand il se décide à noter, c’est vers le bas c’est à fuir. De même que les clients inscrits depuis 2014 qui vous proposent un contrat à plein temps, ont passés 75 annonces similaires et n’ont jamais engagés personne.

      Il y a aussi les clients qui vous proposent une misère mais vous vous appercevez que l’article est revendu 120 euros sous leur propre griffe…

      Des clients qui ne laissent pas de feedback ou qui ne clôturent pas les contrats et votre note dégringole.

      Les frais sont intégralement pour le freelance, le client ne paie rien et en cas de problème on a beau envoyer les captures d’écran, ils s’en fichent. Ils prennent systématiquement parti pour le client

      Mais ils oublient que le client maintenant, c’est le freelance. D’ailleurs il y a de plus en plus d’article de blog et d’avis qui incite à en partir.

      Bref Upwork à éviter – 5 euros et Hopwork ont l’air pas mal.

      • Hello Sam,

        Merci pour ton retour.

        Mon point de vue est que chacun essaie d’obtenir le plus possible de l’autre, et se sent toujours floué. En tant que cliente, je n’arrive jamais à trouver une personne qui soit vraiment pro dans sa manière de faire. Messages non répondus, manque de transparence totale sur le travail en cours, le freelance se vexe quand on lui demande des corrections ou qu’on lui explique qu’il n’a pas fait ou compris ce qu’on lui demandait. En tant que cliente, j’ai eu tellement de mal à trouver des personnes qui sachent faire correctement le travail, et de l’autre côté, en tant que freelance, j’ai eu aussi bien-entendu des personnes qui espéraient la lune pour 2 francs 6 sous. Mais dans l’ensemble, je regarde les profils des personnes qui ont 98 ou 100% de satisfaction, et je comprends alors qu’il y a tout simplement des gens qui savent travailler (et surtout communiquer), et d’autres non.

        Je vais te donner un exemple : un développeur à qui j’ai demandé de résoudre un bug, qui m’a proposé un tarif de 100€. En fait, il s’agissait de presque rien, et au bout de 15mn il avait résolu le truc. 100€ les 15mn, on peut dire que le gars a été bien payé. Je lui mets quand même une excellente note, vu qu’il a répondu au besoin. 1 semaine plus tard, suite à une mise à jour, le bug revient. Je lui demande s’il peut m’expliquer la manip pour que je n’aie plus ce bug de ma vie, et le type…ne me répond plus jamais. Et des exemples comme ça, j’en ai à la pelle. C’est déception sur déception.

        C’est pourquoi j’ai voulu expliquer aussi dans cet article, comment faire pour gagner sa vie correctement : répondre correctement au besoin, mais aussi se présenter et savoir se vendre. Ce que ne savent pas faire la grande majorité des personnes inscrites sur ces sites. Et du coup, la majorité des clients sont un peu tendus à chaque commande (de quelle façon je vais encore me faire entuber ?), et ont tendance à resserrer le cordon de la bourse jusqu’à totale preuve de la fiabilité de la personne. Une fois que la personne s’est montrée fiable, les cordons se desserrent.

        En passant, ton site a l’air excellent !

  16. Julien dit :

    Saut Sophie, ton article est super sympa et prouve que tu aimes ce domaine et tu a assez d’expérience; pour ma part je compte vraiment m’inscrire sur l’un de ces site de télé travail, mais pour le débutant que je suis il y a tant de termes qui me paraisse un peu du CHINOIS et que j’ai trouvé sur ses sites dont je ne connais pas la description( si vous voulez bien m’aider a comprendre!)comme :-Portfolio ?
    – TRANSCRIPTION
    – EDITOR( et différence par rapport a WRITER)
    -PROOFREADER
    tous ses spécialité que peut être je métrise un peu mais je ne peut exploiter parceque je ne connais pas tous simplement la description!
    et pour finir pour un débutant comment ouvrir un blogue de la plus simple des manières pour promouvoir sa carte de visite!

    meilleures salutations

    • Hello Julien,

      Merci pour ton commentaire. Voici les significations :

      – Portfolio : présentation de tous tes projets
      – Transcription : d’un fichier vidéo ou audio transcrits à l’écrit.
      – Editor : en général, le responsable de la rédaction d’un projet : site web par exemple.
      – Proofreader : correcteur de textes.

      Je suggère que tu améliores ton orthographe avant toute chose 😉

      Sophie

  17. Paul dit :

    Salut Sophie !

    J’ai découvert ton site il y a une semaine et je l’ai dévoré (bien joué) . Je suis du genre “vous n’aurez pas mon art bande de cochons, assassins !”, la littérature ou rien, je m’en balance d’une optimisation SEO mes fesses et tout le toutim, moi je ne me vends point, j’écris dans l’ombre dans l’attente d’un mécène sympathique et plein de blé tombé fou de ma plume, et de rien d’autre.

    Breeefff, “ 7 astuces certifiées pour ne rien faire avec votre art” . Tu m’a donné envie de lancer mon blog, de le monétiser, de m’y impliquer, de comprendre comment Google attribut les bons points etc….

    Pour l’instant je suis sur Upwork et ça m’excite pas mal. Néanmoins ( si si ça se dit encore) ils me demandent mon numéro VAT, donc de TVA, mais en tant que particulier je n’en ai pas. A moins qu’être Freelance suppose d’être soumis à une fiscalité différente ? J’ai juste ou je me plante mam’zelle ? L’administration c’est mon point mort. Merci

    Merci également pour Hopwork mais dans mon cas, sans possibilité de postuler, ça me semble être une bouteille à la mer. Dans l’attente qu’un cargo la repère.

    Quoi qu’il en soit, Bravo et merci pour le site et la clarté de tes écrits, en approfondissant les pistes de blogging que tu donnes je suis tombé sur des trucs vachement plus obscures, à base de dizaines de références, patch, plug, pop wizzz qui me font revenir sur ton blog pour reprendre une bouffée d’oxygène.

    C’est extrêmement slurp slurp mais c’est vrai et je tenais à le dire. Bonne continuation !

    • Salut Paul,

      Rien ne fait plus plaisir que de savoir mes articles dévorés. J’ai pris le plus grand soin à les rendre attractifs, comme la dionée attrape-mouche qui couvre ses pétales de nectar. Tu t’es fait attrapé haha !

      L’auto-entrepreneur n’est pas assujetti à la TVA.

      Hopwork, c’est l’appât un peu long, mais si tu fais bien les choses, tu enclencheras le cercle vertueux.

      Bonne continuation à toi et à bientôt !

  18. Myriam dit :

    Bonjour,
    J’ai dévoré cet article, je suis en train de me lancer en freelance et j’ai commencé à créer mes profils et je me demande pourquoi écrire son profil en anglais (upwork) alors que l’on s’adressera à des francophones pour nos prestations ???
    Merci pour les infos

  19. Cloe Dauplais dit :

    Bonjour Sophie,

    Je connais ces trois plateformes et je suis inscrite sur Upwork et Hopwork. J’avais testé Fiverr il y a 3-4 ans, mais j’ai vite laissé tomber parce que je n’aimais pas leur système.

    Hopwork est une plateforme sérieuse et sécurisée, sur laquelle j’ai fait deux missions bien payées (en un an) . Effectivement, les clients y sont bien plus intéressés par la qualité que par le prix. Seul hic pour moi : c’est les clients qui nous contactent, pas l’inverse. Donc la réputation se forge TRÈS TRÈS lentement…

    Pour Upwork par contre, j’y suis depuis sa création et j’étais sur Elance depuis 2014. C’est probablement la plateforme qui fait le plus “peur” vis-à-vis des prix affichés. Mais il est tout à fait possible de gagner sa vie avec, il suffit juste de cibler les bons clients. Et il y a des très grosses boîtes dessus qui n’ont pas peur de payer beaucoup pour avoir de la qualité au bout. Il est même possible d’avoir un tarif horaire ahurissant, comme c’est le cas d’un Upworker que je connais, Danny Margulies, qui est copywriter à 250$/heure (et qui est parti de rien et sans diplôme)!!

    Si ça intéresse tes lecteurs, voici le lien de mon profil, pour qu’ils voient que ça marche vraiment : http://www.upwork.com/fl/cloedauplais

    Au fait, je suis allé voir sur Upwork et Hopwork et j’ai vu que tu n’avais réalisé aucune mission pour l’instant… Pourquoi ?

    • Hello Cloé,

      Merci beaucoup pour tes retours. Je te conseille de suivre mes recommandations pour le profil Upwork (photo vraiment pro, texte de présentation, et recommandations écrites par amis, famille, ou personnes pour qui tu travailles bénévolement).

      Eh bien, effectivement 250$ de l’heure, c’est pas mal ! Je te souhaite d’en arriver là. 🙂

      Pour répondre à ta question : J’avais l’intention à l’origine, de placer des liens vers mes profils dans mon article, afin d’avoir des clients, mais au final j’étais débordée de travail et j’ai abandonné l’idée. J’ai bien-entendu travaillé pour Elance pendant longtemps, mais avec un autre profil (je sous-traitais pas mal), et Hopwork m’a été recommandé par plusieurs freelances.

      Que n’aimes tu pas dans le fonctionnement de Fiverr ?

      À bientôt !

  20. phil dit :

    Bonjour,

    Tous ces sites (et tes conseils qui vont avec) sont très intéressants mais pour une personne qui débute (et n’a donc pas, par définition, de recommandations), comment se démarquer?
    En effet, le seul moyen de le faire, c’est déjà d’avoir un premier contrat!!!

    Cordialement.

  21. Ma chère Sophie,

    A la lecture du titre, je me voyais déjà riche… et j’ai continué ma lecture.

    De mon point de vue, si l’on excepte Hopwork, c’est quand même un peu compliqué. Et même avec un bon portfolio, ce n’est pas si simple car il y a beaucoup de monde avec des tarifs tirés vers le bas. Beaucoup de petites missions non- renouvelables. Il faut donc une solide organisation pour à la fois rechercher les clients et tenir des délais imposés qui sont de plus en plus démentiels.

    Le Graal, celà reste le gros client qui va te suivre pendant des mois

    Sur fiverr, j’ai souvent été directement contacté pour des prospects mais au bout de plusieurs messages, le prospect a rompu le contact sans aucune raison alors que les choses étaient très bien engagées…et que tout se passait bien.

    A noter que sur Upwork, ils viennent de changer leur taux de commission pour l’acquisition de nouveaux clients.

    Bref : j’ai tenté le coup sur pas mal de ces plateformes et on passe quand même beaucoup de temps à rechercher puis à répondre à des clients.

    Mais celà reste possible de gagner sa vie.

    • Hello Olivier,

      Merci pour ton commentaire et tes retours d’expérience.

      3000€ est une belle somme, mais de là à dire riche…

      Le secret de cette méthode réside avant tout dans la manière de se vendre plus que de la plateforme. Et ce sont à mon avis, les 3 seules plateformes qui permettent réellement de vivre. Je rajouterai aussi Codeur.com, mais c’est payant. On ne peut évidemment pas gagner 3000 € par mois si on n’applique pas parfaitement les conseils que je donne (voire 90% d’entres eux). Et pas mal de boulot bien-entendu !

      Merci aussi de notifier les lecteurs de ce changement sur Upwork.

      Bon courage pour ton business et à bientôt !

      Sophie

  22. Morgane dit :

    Merci pour cet article très intéressant.
    Néanmoins, je suis un peu perdue… Vous dites qu’il faut savoir promouvoir son travail et montrer ses réalisations… Mais dans ce cas là, comment commencer ? et obtenir son tout premier (ses tous premiers!) contrats ? Un grand merci !

    • Hello Morgane,

      Il y a plusieurs façons de se procurer un portfolio. Je recommande d’effectuer des tâches gratuitement (pour des amis ou famille par exemple) pour se faire la main, ou à un salaire peu élevé.

      À bientôt !

      Sophie

  23. Nabil dit :

    Bonjour Sophie Gauthier
    Merci pour la réponse.
    pour HopWork est-ce que je dois créer un blog obligatoirement. pour fiverr j’ai reçu plusieurs messages sur mon inbox mais quand je répond le client ne répond pas s’il vous plait j’ai besoin d’un exemple d’une réponse pour convaincre le client merci

  24. Nabil dit :

    Bonjour Sophie Gauthier
    Je vous remercie pour cet article c’est vraiment la motivation dont j’avais besoin merci. j’ai une question pour vous je suis débutant je vais je suis intéressé au développement des sites web et des applications (en php par exemple) lesquelles je vais choisir de ces plateformes sachant que j’ai niveau débutant en anglais
    merci de me répondre

  25. Amy dit :

    J’ai lu cet article il y a quelques mois, et il fait partie des éléments inspirants qui m’ont aidé à me lancer ; je me suis inscrite sur la plateforme Hopwork, et après qlq semaines sans rien j’ai commencé à voir des contacts intéressants. Je recommande vraiment, le site est très agréable à utiliser, ça permet d’avoir un profil sérieux et accessible à tous. Ça a même remplacé mon site de présentation en fait 🙂 Avec qlq bons éléments en portfolio et au moins une recommandation client, ça donne une bonne crédibilité.
    Merci Sophie pour la motivation et les bonnes idées trouvées ici 😉
    Au plaisir !

    • Merci beaucoup Amy pour ton témoignage. Je suis certaine qu’il encouragera les lecteurs à se donner à fond ! Je te conseille de suivre vraiment tous mes conseils liés à Hopwork (et même de les améliorer) et tu verras que tu vas pouvoir augmenter tes tarifs et gagner ta vie confortablement.

      Bon business!

  26. Sylvain dit :

    Une belle trouvaille ce hopwork ! Un grand merci.

  27. Yann dit :

    Bonjour Sophie,

    Tout d’abord merci pour cet excellent article (à l’image de votre site), on ressent vraiment votre passion à travers vos textes, ce qui les rend d’autant plus agréables à lire.

    Rédac Web auto-entrepreneur depuis près d’un an, je suis très intéressé par les plateformes du type fiverr pour leur côté décalé et la polyvalence des services que l’on peut proposer.

    Par contre je dois vous avouer qu’après plusieurs recherches google pour en apprendre plus sur la manière de facturer et déclarer des bénéfices type paiement via Paypal lorsque l’on relève du statut micro-social, c’est un peu la jungle !

    Si vous pouviez éclairer un peu ma lanterne, ce serait adorable.

    Cordialement,

    Yann.

    • Hello Yann,

      Tout revenu doit être déclaré, sur ta feuille d’impôts ou par le paiement libératoire mensuel ou trimestriel que tu as choisi lors de ton inscription au statut d’AE.

      Néanmoins…Jusqu’à 10 000€, toute somme sur Paypal, et qui reste sur Paypal (pas virée sur ton compte), n’est pas prise en compte par le Fisc.

      🙂

  28. Mitsu dit :

    Bonjour Sophie,

    Je ne connaissais pas “Hopwork”, ça m’a l’air d’être une belle perle comparé à Upwork, je vais regarder de ce pas.

    Et pour le coup il ne s’agira pas de me démarquer mais ça flatte toujours l’égo alors disons le ! Très beau boulot sur ce blog, tu as un lecteur de plus ! o/

  29. bruno dit :

    Bonjour Sophie,
    Je connaissais fiverr mais pas les autres plateformes. Je vais de ce pas m’y inscrire et améliorer ma présentation sur fiverr ( que j’utilise beaucoup pour des recherches, des traductions etc, etc.
    Elle est parfaite Sophie! Mais ne devenons pas trop nombreux à proposer nos services…

  30. Amanda dit :

    Merci pour cet article, ainsi que pour ton travail en général sur ce site, c’est très inspirant ! en tant que futur freelance, c’est exactement la motivation dont j’avais besoin ! bonne continuation, je te suis avec grand plaisir 😉

  31. Toukata Poupée dit :

    Merci pour tous ces conseils, quelle belle découverte! Je recherchais de me réorienter professionnellement vers ce genre de plateforme, j’ai été entendu;-) .. Je suis encore novice dans ce domaine mais hâte d’en savoir plus. Tu m’as super motivée par cet article! Bisous Sophie x

  32. Une mine d’or … Je viens de découvrir un très joli trésor …. Merci

  33. merci pour cet article et ce n’est qu’en le lisant que j’ai enfin compris pourquoi je n’avais pas connu aucune avancée sur fiverr. Merci pour les astuces…

  34. Marion dit :

    Merci beaucoup pour cet article ! J’ai enfin pris mon courage à deux mais. Et me voilà sur Fiverr 🙂 je n’ai pas encore bien exactement saisi comment correctement “promouvoir” les gigs mais ça va venir ! En ce qui concerne Hopwork, ma question paraîtra peut-être un peu bête mais… Il faut être officiellement freelance pour s’y mettre ? Parce que je n’ai pas le statut et donc pas de “spécialité” officielle, pas de tarif défini bref… Rien ! Merci pour la réponse ! A bientôt 🙂

    • Salut Marion,

      Pour Fiverr: tu peux promouvoir tes gigs comme n’importe quel business, en linkant ton gig sur tes réseaux, par mailing…N’oublie pas de bien cibler les mots-clés de ton titre, ta présentation, etc.
      Pour Hopwork: Pour n’importe quelle plateforme, et même pour ton business en général, il faut que tu aies un statut, au moins Auto-entrepreneur. Pour définir tes tarifs, prend exemple dans cet article, je parle de 30€ de l’heure minimum, ça te laisse évaluer ta journée de travail. Il faut que tu soies honnête aussi par rapport à ton niveau et ce que tu proposes. Combien souhaites-tu gagner par jour et quel est ton niveau d’expertise.

      Bon courage et tiens-nous au courant

  35. Nathalie BERTRAND dit :

    J’ai lu votre article à l’intitulé certes un peu racoleur. Je découvre un métier dont je ne soupçonnais pas l’existence. Comment se lancer et quelles bases sont-elles nécessaires ? Connaissez-vous un site où je pourrais me renseigner ? Merci. Nathalie.

    • Merci Nathalie,

      j’ai bien reçu ton mail, je vais te répondre en détail demain. Il n’y a pas de sites qui expliquent en détail comment devenir rédacteur web et se lancer. Je vais écrire plusieurs articles là-dessus. A bientôt et merci pour ton commentaire.

  36. Marie dit :

    Super article ! Je vais mettre en pratique certains de tes conseils.
    Marie

  37. Yvon dit :

    Bonjour Sophie,

    Vraiment très détaillé et très juste cet article. Il mériterait d’être transformé en livre blanc et distribué à tous les étudiant-e-s qui galèrent pour trouver un job pendant leurs études et qui se réfugient en dernier recours à MacDo…
    Franchement bravo. Que de l’or dans ces conseils (je me répète, sorry :))

    Bonne journée

    Yvon

    • Bonjour Yvon,

      Merci pour ton commentaire 🙂 C’est une excellente idée. J’ai un projet de livre en cours actuellement, mais dès qu’il est terminé, je vais m’atteler à ça. Merci encore (je me répète aussi t’as vu). A bientôt!

  38. Haja Andriatahina dit :

    Salut Sophie, mes questions sont répondues dans cet article (alors je retire celle de votre autre article, merci infiniment). Je sais que je cours le risque d’être accusé de flatteur mais vous me faites penser à deux des plus talentieux et généreux auteurs anglophones: Neil Patel et Jon Morrow. J’ai hâte de lire vos prochains posts.

  39. Elodie dit :

    Salut Sophie,
    Je ne connaissais pas du tout ces plateformes. Merci pour cette découverte, je vais y jeter un oeil et m’y mettre ce week-end 😉

  40. Mie dit :

    Exellent article,merci beaucoup Sophie pour ces précieux conseils…

  41. benjamin dit :

    Titre racoleur, mais contenu intéressant. Tu as réussi à faire évoluer ma vision sur ces plateformes qui pour moi étaient plus destinées à la création d’un book pour un jeune freelance, mais qui finalement peuvent représenter une manne financière intéressante. Je vais suivre tes futures articles avec attention 😉

    • Haha, c’est clair. J’ai essayé de rédiger 12 fois ce titre. Au début, je pensais “Comment gagner sa vie avec les plateformes”, mais ça me semblait ennuyeux. Et puis il y avait bien 21 points. Bref. Merci pour ton commentaire et merci de me suivre, à bientôt! 🙂

  42. Merci Sophie pour cette excellente leçon de marketing qui va bien au delà du rédacteur freelance.

  43. Merci Sophie pour ces bons conseils! Pas bête de candidater le dimanche. Je l’ai fait aussi durant les vacances scolaires et çà a bien marché aussi. Bonne journée à toi

    • Héhé Merci Catherine,

      Sortir des sentiers battus s’associe souvent à “correspondre au véritable besoin”. C’est ainsi que j’ai pu développer mon activité de thérapeute très rapidement. Je consultais le soir…A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.