Apprendre le storytelling (Leçon 1/3)

Techniques de storytelling pour améliorer vos écrits

apprendre techniques de storytelling

Sophie Gauthier

Sophie Gauthier vous apprend à écrire et à vivre de vos écrits. Articles, livres, romans, pages de vente : découvrez comment rédiger et devenir un pro de la plume !

Vous aimerez aussi...

30 réponses

  1. Mike dit :

    Bonjour,

    Comment trouve-t-on une trame opposé pour le champ lexical ?
    Par exemple si je réalise une fiche produit pour un balai, le problème à résoudre c’est la poussière. Donc j’utiliserais le champ lexical de la propreté? et la trame opposée serait la saleté ?

    Merci

    • Sophie Gauthier dit :

      Bonjour Mike,

      Ta trame principale ne doit pas être la propreté. Regarde pour les serviettes, j’ai pris le champs lexical de la guerre et un « plutôt » opposé (pas l’inverse, qui serait la paix) des beaux-arts. Cherche un champ lexical différent pour tes balais, comme la danse, le voyage ou autre ! Et si tu dois en trouver un opposé, par exemple pour la danse, pourquoi pas le sommeil ? (Danse = mouvementé, sommeil = peu mouvementé). Ce sont des exemples, utilise ton imagination. 🙂

  2. Mike dit :

    Hello,

    Je trouve ton article super intéressant et on apprend beaucoup de chose. Je ne poste pas souvent de commentaires sur Internet, car je n’aime pas interagir sur le web. Donc, estime toi privilégiée!
    Plus sérieusement, en tant qu’apprenti rédacteur web je te remercie pour ce bel article.

  3. Ludovic dit :

    Vous Faites du bon job. Ces articles excellent sont rares madame sophie

  4. Ben dit :

    La blogueuse m’a eu
    Ses rrronnn pchhhh me ravissent
    Autant que ses sages écrits

    Merci Sophie

  5. Mickaël dit :

    Salut Sophie, j’ai découvert ton site en lisant 27 techniques de storytelling et j’avoue que j’ai étais surpris. En tout cas, je suis heureux d’être sur un blog avec autant de contenu riche par rapport à l’écriture et les stratégies à mettre en place. Merci pour cet article. Tu fais la différence! Bonne continuation, je vais continuer de savourer tout ça! 😉

  6. Zingara dit :

    Bonjour Sophie
    Je vous découvre au grès de vos écrits et je valide 🙂 j’ai l’envie d’écrire un roman mais cherche toujours mon idée qui fera mouche! ou pas… . vos conseils me seront précieux j’en suis sur! à bientôt 🙂
    Zingara Corazon

  7. Hugues dit :

    Bonjour Sophie,
    un article passionnant et facile à lire, j’espère que je saurais l’exploiter. Une fois n’est pas coutume je laisse un commentaire, ce qui ne m’arrive jamais, pour rebondir sur le charmant message de Nathalie, qui a l’air charmante et mesurée.
    J’éprouve comme elle de la peine en lisant cette critique sur Jean d’Ormesson. Rien à voir avec une question de génération, je ne suis moi-même qu’un jeune inculte et impertinent. Rien à voir non plus avec un quelconque respect d’un éminent personnage, je suis certain qu’il prendrait toute critique avec philosophie et élégance.
    C’est simplement que personnellement j’aime son côté alambic justement, j’aime me « challenger » en le lisant et être fier de moi quand j’ai enfin compris sa pensée (ce qui est probablement réellement arrivé beaucoup moins souvent que je le pense). J’aime lire autant pour la « forme » que pour le « fond » => une suite de belles phrases interminables mais bien rythmées me procurent autant de plaisir que l’aboutissement d’un thriller haletant.
    J’en vient enfin au fait : j’ai encore une fois adoré votre article et cela vaut aussi pour ceux que j’ai lu auparavant. Cependant je tique parfois lorsque je vous trouve un peu catégorique sur certaines de vos affirmations. La sensibilité de chacun est un peu trop mise de côté est le défaut d’un écrivain peut être une part de son style qui si il sera critiqué par certains, il sera apprécié par d’autres, non?
    Je sais bien que vos articles ont une visée avant tout pédagogique et si on commence à prendre en compte les sensibilités de chacun, on est pas sorti du sable, mais j’aimerai avoir votre avis sur tout cela. (bon courage héhé)
    Encore bravo,
    H.

    • Salut Hugues,

      Merci pour ton commentaire.

      Je comprends ce que tu veux dire, mais je considère mon blog comme mon moyen d’expression : du coup je dis ce que je pense.

      Je n’aime pas Jean d’Ormesson, car il lui faut une très longue phrase pour exprimer une idée simple. Si encore son idée était complexe, je considérerais ses mots comme essentiels…

      Mais chacun ses goûts comme on dit ! 🙂

      À bientôt !

      Sophie

  8. Richard dit :

    Merci beaucoup votre partage.

  9. Bonjour Sophie,
    merci pour cette suite d’articles que j’ai lu avec grand plaisir (comme toujours ;)).

    Justement sur mon blog Pauline (du site alesiacom) viens de poster un article détaillant le story telling de 7 grandes marques. Ca illustre parfaitement ton propre article donc je me permet un petit lien.

    A bientôt,
    Olivier CLEMENCE

  10. Haja dit :

    Bonjour Sophie; Merci!
    Et Dieu créa l’homme à son image, selon ses dessins. Il le créa homme et femme….

    J’ai découvert cette caisse à trésor depuis 25 janvier. Sans la déterrer, j’ai toujours été certain de sa contenance.Mais il fallait attendre. Attendre le bon moment. Le moment où je serais seul et je n’ai pas à compter les minutes qui passeraient. Et là je contemplerait chaque pièce. Les compter une à une et les déposer dans mon compte.

    Il m’a fallu attendre jusqu’à aujourd’hui pour lire votre article. Là que j’ai tout mon temps pour le ruminer. Mais dites-moi si je fais un bon débutant en storytelling.Merci Sophie

  11. Cécile dit :

    Merci pour cet article clair !
    Tu mets des mots sur des choses que je pressentais sans réussir à les nommer ! (Genre y a un truc avec Werber, il écrit mal mais qu’est-ce qui cloche ? …ah bah oui voilà !).

    Si en plus tu cites « Le concept du continuum », j’adhère une 2nde fois à ta secte (enfin pour le coup je l’ai trouvé très mal écrit ce bouquin mais le fond m’a remuée) !

    J’ai hâte de lire tes prochains articles. Peut-être même que tu vas réussir à me faire arrêter la procrastination… 😉
    Cela dit si mes phrases doivent refléter ma pensée, ça risque d’être un sacré bordel !

    Au plaisir de te lire !
    (par contre encore un souci avec ta newsletter, que je n’ai pas retrouvée dans ma BàL ni dans mes spams…).

    • Hello Cécile,

      Haha, pauvre Werber, il s’en prend plein la tronche sur ce blog. ^^

      C’est marrant, je n’ai pas du tout prêté attention au style du Concept, j’étais tellement prise par le fond ! (Et pour le coup, je suppose que ça devait être suffisamment bien écrit pour que je ne m’intéresse pas au style)

      La procrastination ce n’est que le manque d’information que l’on introjecte en tant qu’échec personnel (« Je ne sais pas » devient « Je n’arriverai pas à… ») et ne pas oublier que faire des pauses et s’accorder des journées à ne rien faire du tout, est vital !

      Je vais regarder pour la newsletter, à bientôt !

      • Cécile dit :

        Merci pour tes conseils. Ca tombe bien depuis le 1er janvier, j’ai arrêté de bosser le dimanche. Et en effet, ça fait du bien !

        Pour le concept du continuum, ça fait un moment que je l’ai lu mais j’avais trouvé ça surtout très brouillon dans l’organisation des idées. Mais c’est un livre à lire absolument !

  12. Nathalie BERTRAND dit :

    Je ne sais toujours pas quoi penser de vous. Une apparence à la sans toi ni loi, mal peignée, je ne comprend pas vraiment ce que vous prônez. Vous assassinez jean d’ormesson dans votre article. Qui êtes vous pour faire cela ?
    Nous ne sommes pas de la même génération. Je vous vois comme une mercenaire de l’écriture. Je n’aime pas votre esprit.

    • Sans moi ni loi ? C’est poétique.

      Et le pauvre Jean d’Ormesson n’a même pas le droit à ses majuscules ! Mes aïeux…

      Mercenaire de l’écriture ? Personne ne m’a commandité et je ne vole personne.

      C’est déjà vous qui me traitiez de scientologiste dans un mail : vous dites un peu n’importe quoi Nathalie, reprenez-vous.

  13. Anthony dit :

    Merci Sophie pour cette leçon.. Je me régale toujours autant à te lire et apprendre de tes expériences !
    Tout cela est nouveau et ça m’aide beaucoup
    A bientot

  14. Anne dit :

    Hello ma belle, alors cet article moi j’ai trop adoré. Je me suis amusée pendant plus d’une heure à refaire des paragraphes entiers 🙂 Pour ta question : j’ai relevé : flûte, grande aventure, la musique, les enfants ! Au départ au vu de l’image et des « oreilles » j’ai pensé à Arthur et mes Minimoys à cause du petit garçon et de la grande aventure et puis ensuite j’ai pensé à la Flûte Enchantée (juste pour la flûte)… et puis un peu plus bas j’ai vu le mot « rat » et là je me suis dit que c’était « Le joueur de flûtre » de Hamelin… En tout cas cet article c’est pas du pipeau (hum !!)

  15. Kristof dit :

    Bonjour Sophie,
    Je suis abonné à votre blog depuis un bon moment et je vous trouve tout simplement excellente.
    Vos articles sont généreux , clairs, pertinents et utiles (applicables) au plus grand nombre.
    Vous êtes cultivée, inspirante et pédago, tout en restant à l’évidence modeste.
    Bravo et merci c’est un plaisir de pousser votre prose sur les réseaux.
    Kristof à Montréal

  16. Marjorie Moulineuf dit :

    Merci Sophie pour cet article super pratique ( comme tous d’ailleurs) A te lire, tout semble simple et évident. Beaucoup de bon sens et des étapes claires. Je rédige mon article pour demain en m inspirant joyeusement de cette première leçon ! Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.