Comment finir d’écrire ton livre (et ne pas abandonner)

Finir d'écrire son livre et ne pas abandonner

Sophie Gauthier

Sophie Gauthier vous apprend à écrire et à vivre de vos écrits. Articles, livres, romans, pages de vente : découvrez comment rédiger et devenir un pro de la plume !

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. Charly dit :

    Merci Sophie!
    Cela me réconforte et je comprends mieux ce qui m’arrive: Parfois je but sur un projet que j’ai et j’abandonne et quelque année plus tard j’explique à quelqu’un qui fait la même chose comment avancer, et il comprends mieux…
    … Mais pourquoi j’ai arreté ????
    Je voudrais ajouter une citation qui me motive ces derniers temps:
    If people knew how hard I had to work to gain my mastery, it would not seem so wonderful at all.
    MichelAngelo
    => Je ne vais pas me risquer à la traduire car je ne souhaite pas être traducteur et ça pourrait être moche… Mais je l’ai trouvé en anglais, donc je préfère la garder en l’état.
    Sinon, je n’ai plus qu’a répondre positivement à ma frustration !
    (Il y a plus qu’à!)
    Merci beaucoup!

  2. Anne dit :

    Ah cette petite squatteuse de frustration ! Je la connais bien moi aussi. Je sens même parfois qu’elle souhaite me contraindre jusqu’à m’empêcher de tourner en rond… heureusement que je sais que c’est elle qui ouvre la voie à la Muse Je suis d’accord avec toi, Sophie : laissons le temps aux petits ouvriers de faire leur nid

  3. Marie Jeanne Malfois dit :

    Bonjour Sophie,
    merci pour ces super encouragements ! j’en avais bien besoin
    Joyeuses Pâques même en confinement on peut faire la fête
    MJ

  4. Soso dit :

    Ce texte m’a donné envie de travailler à nouveau sur un livre ! Mais je ne sais pas si je vais trouver le temps… Je ferais de mon mieux ! J’ai bien aimé l’histoire avec le système nerveux sympathique 😉 Merci beaucoup !

  5. Mareva dit :

    Bon et bien je crois que l’appel de l’écriture a sonné. Ding ding dong! Allez, bim, j’me lance !
    (PS : Penses-tu reprendre les blogs un jour ?) Bisous, Mareva

  6. Melanora dit :

    Chère Sophie, comment fais-tu pour m’envoyer tes précieux conseils aux moments exacts où j’en ai le plus besoin 😉 ?! En pleine écriture de mon roman pour un concours, je me laisse encore gagner ces horribles instants de procrastination et de doute, alors que le temps presse… Grrr ! Du coup, tu me fournis le haut-parleur pour remettre tous les braves ouvriers de mon petit cerveau au boulot, un énorme Merci !!

  7. Marie Jeanne Malfois dit :

    Mille mercis pour nous remonter le moral. On va devoir suivre ce proverbe
    « ne perds jamais espoir
    lorsque le soleil se couche
    les étoiles se lèvent »
    On ne sera peut-être pas des étoiles..mais au moins en travaillant on y verra un peu plus clair

    Bon confinement et Hauts les coeurs
    Marie Jeanne

  8. Stephane dit :

    Merci pour ce texte aussi efficace qu’un miroir pour se regarder en face. Il fait réfléchir. Pilule bleue ou la pilule rouge ? Merci de nous tenir éveillés…
    Et j’ai bien hâte de lire ton prochain roman, c’est pour quand ?

  9. Anne Bonnier dit :

    Chouette article: il faut se le répéter régulièrement, mais c’est vrai, pas de secret sinon la persévérance. J’aime beaucoup ta métaphore des ouvriers du cerveau, je vais me la coller dans la mémoire! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.