Entreprendre

Guide complet pour lancer sa carrière de rédacteur web (Partie 1/2)

devenir rédacteur web

 

         Apprends en 7 jours comment vivre de ton blog : clique !

 

Ahhh travailler depuis chez soi, à rédiger des textes…tranquille avec sa petite tasse de thé.

Finir à l’heure qu’on veut et puis, surtout, mmmmh, se lever à l’heure qu’on veut…

Quand il fait beau, on met le nez dehors, et quand il pleut, bah, on gagne sa vie tranquillement au coin du feu!

Devenir rédacteur web…C’est pas la belle vie ça?

“Mais moi je suis pas passionnée par la rédaction web!” s’écrie Anne-Clotilde, passionnée par les lapins de garenne.

Contrairement à ce que l’on croit, devenir rédacteur web et en vivre n’est pas réservé à ceux qui sont “passionnés par la rédaction web”. La preuve, vous lisez des tonnes de sites, et ce que vous aimez lire, vous sauriez sûrement l’écrire.

Et si votre passion devenait votre gagne-pain?

Pour commencer, prévoyez-vous du temps pour préparer le lancement de votre business.

Si vous faites les choses bien, que vous prenez vraiment le temps de vous lancer, vous réussirez.

Alors que si vous vous précipitez, sans vouloir investir en temps et en argent dans une solide préparation, vous partirez peut-être avec beaucoup d’enthousiasme, mais rien ne reposera sur des fondations solides. Vous risquez de:

  • Vous décourager rapidement
  • Vous lasser, vous fatiguer sur court/moyen terme
  • Gagner peu
  • Travailler trop, ou trop dur
  • Galérer
  • Flipper sans cesse sur les revenus du lendemain
  • Vous compliquer la vie dans les relations clients

Alors, faites les choses bien, et suivez le:

 

Guide complet pour devenir rédacteur web :

1 – Comment lancer sa carrière de rédacteur web (Partie 1 : Créer sa marque, Se déclarer, Créer un site web)

2 – Comment lancer sa carrière de rédacteur web (Partie 2 : Se former, Se vendre, Se référencer)

 

1. Créer sa marque

créer sa marque

Créer une identité, si possible forte, est la première chose à faire lorsqu’on décide de monter un business, quel qu’il soit.

Créer une marque c’est:

  • Marquer les esprits
  • Se démarquer
  • Marquer son territoire

Alors, pour préparer son lancement, il vous faudra:

 

Comprendre votre cible

Qui seront vos clients?

Je vous entends déjà penser (j’ai des super pouvoirs t’as vu):

“Ben, des gens qui veulent du contenu pour leur site, tiens!”

Faux. “Des gens” n’est pas une cible.

Votre cible doit être la plus précise possible afin que vous soyez certain de pouvoir lui vendre quoi que ce soit.

Pour cibler une clientèle, 3 étapes:

 

1) Définir ce qu’on veut faire

Arrêtez 5 minutes d’être raisonnable (ça tue le business) et laissez vos goûts et envies émerger.

Posez-vous les questions suivantes:

Quels sont les sites et blogs que vous aimez lire? Quels sont les sujets qui vous intéressent?

Vous serez plus à même de rédiger avec plaisir sur des thématiques qui vous sont chères. Le plaisir de faire, c’est le secret ultime d’une entreprise qui réussit. Je parle de plaisir, au sens “réellement profiter et s’amuser” pas au sens “ça ne me dérange pas trop”, ok?

Le secret ultime d’une entreprise à succès réside dans le niveau d’enthousiasme de son créateur. Twittez ceci!

Donc, si vous aimez lire uniquement des blogs mode, DIY ou sur le foot, vous ne devrez pas vous spécialiser dans la rédaction médicale, même s’il y a “plus de débouchés”, capiche?

Des entrepreneurs qui veulent “monter des sites” pour gagner de l’argent, il y en a PLEIN. Et ces entrepreneurs veulent des sites qui marchent, qui soient populaires. Si un rédacteur spécialisé et qui prend réellement plaisir à communiquer sur son savoir rédige pour leurs sites, c’est tout bénef pour eux.

Par exemple, disons que je suis un entrepreneur qui a décidé de créer l’entreprise Mycompagnons et que je souhaite créer ma page de présentation, ainsi que mon blog. Est-ce que je vais préférer un rédacteur web généraliste, de type “Gertrude-rédactrice.com”, dont le slogan est “Des articles de qualité pour un site visible”? Ou vais-je me tourner vers “Glob’writer, le rédacteur voyageur”?

Ah c’est certain, il va falloir les trouver ces gens. Et ça sera dans la 2ème partie de l’article, à la rubrique “se vendre”. T’as qu’à lire Contentologue la semaine prochaine, et tu seras pas déçu, promis.

Et pour se spécialiser alors, on fait comment?

 

2) Se spécialiser

se spécialiser

Soyez logique, visez un domaine que vous aimez et et connaissez déjà un tantinet.

À moins, bien-sûr, que vous ne soyez un serial-apprenti monomaniaque, en mode “Ce mois-ci, c’est décidé, je vais tout apprendre sur l’alpinisme” et qui va lire “Escalader l’Everest” tout en s’entraînant à la salle du quartier: c’est possible aussi.

D’ailleurs, il va vous falloir une certaine dose de monomaniaquerie, mais si c’est dans un sujet qui vous plait, ça vous branchera! Si vous êtes accro à la mode, vous ne verrez pas le fait de dévaliser les livres sur la mode et son histoire de la bibliothèque comme une épreuve difficile…

Devenez le spécialiste qui pourra convaincre:

  • Lisez tout: livres, blogs, magazines…
  • Regardez des films, des documentaires
  • Rendez-vous dans des événementiels ou expérimentez vous-même. (Par exemple, pour devenir rédacteur culinaire: cuisinez.)
  • Prenez des cours sur le sujet. Pour rédiger sur l’architecture d’intérieur, faites un stage de décoration, ameublement…
  • Adhérez à des associations. Par exemple, pour rédiger sur la nature, adhérez à une asso de naturalisme et faites des sorties…

Quand vous serez super spécialisé dans le sujet, vous serez confiant, prêt à passer à l’étape suivante:

 

3) Créer des personas

personas

Un persona, c’est une personne fictive, comme un personnage de fiction, que l’on crée à partir de données réelles pour pouvoir comprendre à qui on s’adresse.

Vous aurez une idée de ce que peuvent être des personas en lisant la section “créer des mini-personas” dans mon article sur les articles de blog.

Disons que vous vous êtes spécialisé dans la rédaction d’articles sur la naturopathie. Qui serait à même de vous acheter ce genre d’articles?

  • Une femme qui décide d’ouvrir une boutique en ligne de produits bios et à base de plantes et qui veut être référencée
  • Deux hommes associés, un marketeur et un développeur, qui souhaitent créer un énorme site collaboratif sur la naturopathie

Il vous faudra donc élaborer 3 personas, pour vous adresser à chacun d’eux. Posez-vous des questions sur eux:

  1. Comment s’appellent-ils?
  2. Quel est leur âge?
  3. Que font-ils dans la vie?
  4. Quel est leur parcours?
  5. De quoi rêvent-ils pour l’avenir?
  6. Quels sont leurs passe-temps?
  7. etc.

Plus vous poserez de questions à leur sujet, plus vous créerez des personas fiables, à qui vous saurez parler.

Élaborez des fiches avec des photos qui les représentent, quand vous rédigerez votre site, vous pourrez toujours vous demander en les regardant: Est-ce que Roberta aimerait lire ça?

Pour créer ces personas, vous devrez au préalable enquêter, aller sur des forums et poser des questions, lancer des sondages en ligne et les diffuser sur vos réseaux. Regardez aussi sur les sites de type Teamizy: il y a un grand nombre de profils d’entrepreneurs en ligne.

Une fois que vous aurez créé vos personas et que vous vous serez spécialisé, vous aurez des fondations stables qui vous permettront de:

 

Définir une identité

 

identité de marque

Votre marque est le résultat obtenu par l’addition: Vous + Vos clients.

Pour définir votre identité:

Trouvez qui sont vos mentors

Vos mentors sont ceux qui vous inspirent. Ce ne sont pas forcément des personnes qui font exactement la même chose que vous, mais ceux que vous admirez, dont vous admirez le travail, la vision et la pensée.

Ils ne sont pas non plus forcément dans la thématique que vous visez.

Dressez une liste complète de toutes les personnes que vous admirez, quels que soient les domaines.

Une fois que vous l’avez fait, trouvez leur point commun. Un jeu amusant, et qui peut vous prendre du temps, mais qui vous aidera à mieux vous compendre vous-même.

Par exemple, mes mentors sont Alexandre Astier, Alice Miller, Viriginia Woolf, Tim Ferris, Kenji Miyazawa, Arthur Janov, Alessandro Jodorowski…Leurs points communs? Leur indépendance d’esprit, leur force de travail, leur intransigeance face au respect de leurs propres valeurs.

 

Définissez vos valeurs

Vous avez à présent défini des critères qui vous sont particuliers en faisant le jeu ci-dessus. Pour renforcer ces valeurs, définissez votre pensée et vos croyances.

Dans la section “Définir sa pensée” de mon article sur le style, vous trouverez un paquet de questions à vous poser.

 

Comprenez ce que vous faites

Définissez ce que vous faites en une phrase simple.

Par exemple: “Sophie Gauthier, spécialiste en marketing de contenu, blogue pour les rédacteurs web et tous ceux qui souhaitent vivre de leurs écrits.”

Ajoutez-y en quoi vous êtes spécial.

“Elle écrit de très longs articles qui vous scotchent à votre écran.”

Ajoutez-y deux qualités.

“Ses articles sont remplis de conseils concrets et pleins d’humour”.

Voilà votre ligne de conduite, ce que vous faites vraiment. Ce fil d’ariane saura vous guider où que vous alliez. Ne sortez jamais de cette route, sinon vous vous perdrez!

 

En quoi êtes-vous différent?

Pour se démarquer, il vous faut trouver LE truc qui vous démarque (ou LES).

En quoi Gertrude Pichart rédactrice est-elle réellement différente de Monique Bourtier? Que faites-vous qui sorte du lot?

Pour être certain de sortir du lot, cherchez le truc que ne font pas les autres et dont on aurait pourtant bien besoin…

Par exemple, en tant que psychothérapeute, j’ai créé un service où je vais à domicile, et où je travaille tard le soir (mais pas le matin, je ne suis pas maso :D). Le besoin était là. À Paris, se déplacer est un calvaire et beaucoup de gens travaillent jusqu’à 19h…

 

Créez une image

image de marque

 

 

 

Non, je ne me promène pas en permanence avec une veste bleue et les cheveux en l’air, avec une loupe à la main!

Mon image, je l’ai créée à partir de goûts que j’avais, de mon imaginaire, de ma personnalité.

Vous devez faire pareil. Une identité visuelle se conçoit bien avant le design.

Je parlais récemment avec une rédactrice qui a une personnalité de “maman qui donne des conseils”. On pourrait donc par exemple créer une identité de type: Bonne Maman, avec tablier à petits carreaux rouges et blancs, sourire généreux, un pot à la main avec écrit dessus “Rédaction”, et un slogan de type “Des bons textes plein de saveurs”. Le titre du site peut être “Copie groseille” ou “Gâteau rédaction”…

Ça vaut vraiment le coup d’aller se faire faire de belles photos professionnelles. Si vous ne savez pas encore comment sera fait votre site, prenez-en plein, sous plusieurs angles, en pied, en portrait américain, de haut, de côté, avec divers accessoires. Vous pourrez ensuite tout retoucher, recadrer pour correspondre à votre site.

Prévoyez aussi si vous le pouvez, les photos de vos réseaux! Par exemple, sur mon compte Twitter, je semble regarder le tweet que je viens de poster à la loupe, tandis que ma page Facebook est organisée de telle façon à ce que la photo de ma bannière soit coordonnées avec la photo de profil.

 

Créez un concept

Une excellente manière de se démarquer est de créer un concept. Si celui-ci est vraiment unique, vous ferez parler de vous.

Par exemple, créez un service dans lequel vous offrez un second article pour faire du AB testing. Cet article n’a pas besoin d’être hyper différent, et ne vous demandera pas autant de travail que le premier, mais il sera légèrement modifié, dans sa formulation, dans sa mise en page et permettra à vos clients de choisir le meilleur article pour leurs ventes! Et si on pousse le concept plus loin…Offrir 10 articles pour un AB testing super optimal!

Ou encore, si vous voyagez, créez un service de rédaction sur des pays, avec photos libres de droit offertes.

Il y a tellement à inventer…Prenez-le temps de réfléchir! 🙂

Et maintenant, passons aux joies de l’administratif: (C’est un peu comme dire: “Et maintenant rafraîchissons-nous avec des braises incandescentes.”)

 

2. Se déclarer

déclarer entreprise

C’est pas tout ça, mais il va falloir vous mettre en règle avec la loi.

Rassurez-vous, je vais tout vous expliquer:

 

Devenir Auto-entrepreneur

C’est le plus rapide et le plus facile pour débuter.

Rendez-vous sur le site officiel des auto-entrepreneurs et inscrivez-vous. Imprimez le formulaire, une photocopie de pièce d’identité, et vous renvoyez le tout à l’adresse indiquée.

Vous pouvez bénéficier de l’ACCRE. Lisez tout bien, et remplissez le formulaire en 2ème page. Vous serez exonéré de charges pendant 1 an, puis la 2ème année, à 6%, la 3ème année à 13% et enfin vous passerez à 23%.

Vous démarrez votre activité et n’êtes pas salarié en même temps? Vous avez droit au RSA plein pot (524€) pendant les 3 premiers mois, et cela quel que soit le montant que vous gagnerez. Ensuite, si vous gagnez un faible revenu, vous aurez droit au RSA activité en complément.

Le RSA activité se calcule comme suit: Base RSA socle + 62% de votre revenu _ votre revenu. Par exemple, si vous gagnez 600€, ce sera 524+ (600 x 0,62) 372 – 600 = 296€

Donc ça marche jusqu’à 1350€ environ.

Vous avez le droit de gagner jusqu’à 32000€ par an, en tant que prestataire de services. Mais jusqu’à 26000€ seulement pour le prélèvement libératoire (payer ses charges au mois ou au trimestre).

 

Payer ses charges

payer charges

Vous devrez choisir si vous réglez vos charges chaque mois ou de façon trimestrielle. Vous pouvez payer en ligne directement sur le site. Ce prélèvement est libératoire, c’est à dire que vous ne devrez pas une nouvelle fois payer vos impôts sur le revenu. Attention, cette option n’est disponible que jusqu’à 26000€ de revenus.

Donc si vous gagnez plus, il faudra payer ses impôts annuellement, comme tout bon français qui adore payer un gros montant d’un coup, comme ça, chaque année, et sentir l’argent filer de son compte en banque de manière soudaine et brutale.

Néanmoins, si vous gagnez moins de 26000€, vous devrez indiquer vos revenus sur le formulaire 2042C de votre déclaration d’impôts annuelle, quand même. Parce que l’État français adore t’embêter avec tout plein de papiers. Afin d’augmenter la consommation d’antidépresseurs sans doute.

D’autre part, et puisque vous songez désormais à vous expatrier en Russie, sachez que vous devrez payer chaque année, une somme surprenante (tout le monde est surpris par son montant aléatoire), appelée CFE et calculée par des experts-comptables aux pouvoirs intergalactiques de niveau 9000.

Par exemple, vous devrez payer :

Salaire inférieur ou égal à 10 000 € Entre 212 € et 505 €
Entre 10 001 € et 32 900 € Entre 212 € et 1 009 €

Ne cherchez pas à comprendre ces montants, c’est de la grande magie noire, très puissante.

Vous en êtes néanmoins exonéré la 1ère année, à titre d’appât.

 

Régime et droits

Vous cotisez au régime RSI. Vous sortez donc de la sécurité sociale pour passer au régime professionnel. Vous devrez choisir une caisse sur votre déclaration d’auto-entrepreneur. Ne faites pas la même bêtise que moi, et ne choisissez pas mutuelle bleue. Ils sont la seule caisse à ne pas pratiquer la télécommunication entre votre mutuelle et eux. Je dois envoyer mes feuilles à la main (par mail) à ma mutuelle, c’est pénible.

Et sinon, vous cotisez pour la retraite. C’est pas chouette ça?

 

Aides

 

Créer une EURL

Vous avez de l’ambition direct, et vous avez raison après tout.

EURL signifie Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée. En gros, c’est quand vous dépassez les 32000€ de chiffre d’affaires.

C’est bien plus compliqué à gérer et si les charges à payer en tant qu’AE vous ont fait flipper, attendez de voir ça les cocos.

En premier lieu, lisez ce descriptif détaillé pour créer votre EURL.

Voilà, normalement, après la lecture de cette sympathique fiche conseil, vous avez commencé à boire pour oublier.

Déjà, pour ne pas trop stresser, il va vous falloir impérativement déléguer votre comptabilité à un expert-comptable, ou un cabinet, bref, des gens qui pensent que tout ce système est normal et qui en ont même fait leur métier.

Laissez-leur tous ces chiffres et parlez-leur gentiment, ils ont beaucoup souffert étant jeunes. Vous en trouverez une grande quantité en ligne, ils vous factureront un montant au mois, et se chargeront de tout.

Si par ailleurs, vous en connaissez un personnellement, il s’agira d’en faire votre meilleur ami. Pour la vie.

L’IS (impôt sur les société) est calculé à partir des bénéfices et non du chiffre d’affaires. C’est là qu’interviennent les plus folles magouilles (en même temps, pas plus folles que les règles auxquelles elles essaient de se soustraire)…Vous vous amuserez à tout déduire en notes de frais, en mobilier, avantages en nature…

Une liste d’astuces pour gruger le faire intelligemment ici. Et une liste pour éviter de se faire repérer ici.

 

Créer une entreprise offshore

créer société offshore

Si vous êtes nomade digital comme nos chers Haydée et Tony par exemple, vous n’êtes donc pas assujeti à l’impôt sur le revenu. Ni à aucun impôt d’aucun pays d’ailleurs, si vous n’y passez pas plus d’un certain temps. (Renseignez-vous selon les pays!)

Et vous avez donc la possibilité de créer une société offshore, dans un de ces paradis fiscaux où “taxes” et “charges sociales” sont considérés comme des mots très grossiers.

Il y a Hong-Kong, les Seychelles, Belize…et quelques autres.

Pour une certaine somme, vous pouvez déclarer votre entreprise dans ces pays, et tous les revenus que vous engrangerez, et qui ne proviennent pas du pays concerné (en gros, si votre entreprise est basée à Hong-Kong, ne facturez rien à Hong-Kong), ne seront assujettis à aucune taxes ni charges.

Néanmoins, il vous faudra payer une somme chaque année, un forfait fixe défini par chaque pays.

Attention à ne pas payer des sommes démentielles à des entreprises surfacturant le procédé. Par exemple, pour Hong Kong, vous pouvez directement aller sur le site officiel du gouvernement pour vous enregistrer.

Pour les petits malins qui vivraient en France et qui souhaiteraient ne payer aucun impôt en se déclarant à Hong Kong, sachez que si vous vivez plus de 183 jours par an en France, vous êtes obligé de déclarer tous vos revenus, que l’argent soit stocké à Hong Kong ou à Dijon.

Mais si vous souhaitez tout de même jouer avec le feu, vous pouvez créer une société dans le pays concerné, avec un compte en banque dans ce même pays, ainsi qu’un prête-nom pour qu’on ne sache pas que c’est vous…À vos risques et périls, vous pourriez aller en prison. (Sauf si vous êtes très très riche, auquel cas vous serez juste invité à un cocktail avec des ministres, députés et autres gangsters.)

 

 

3. Créer un site web

créer site web

Devenir rédacteur web sans avoir de site web, c’est comme jouer au théâtre en restant en coulisses: vous êtes peut-être super bon, vous n’en demeurez pas moins invisible.

Votre site web sera votre vitrine, votre boutique, votre publicité, votre meilleur argument de vente, oui tout ça. Il faut donc traiter son site aux petits oignons.

Vous êtes nul en internet et vous pensez que WordPress est une marque de lave-linge? Pas de soucis, je vais vous montrer en détail comment monter son site comme un pro.

Zou:

 

Choisir un nom de domaine, acheter un hébergement

Vous avez défini votre marque? Alors, il est temps d’acheter le nom de domaine.

Mais avant ça, parlons hébergement.

Car je vous propose deux méthodes, et selon celle que vous choisirez, vous n’achèterez pas votre nom de domaine de la même façon.

Méthode 1: Hébergement chez Free-h.org et achat du nom de domaine en passant par eux directement (difficile, pas cher)

Méthode 2: Hébergement chez Siteground et nom de domaine offert (facile, plus cher)

Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients.

 

Méthode 1: Hébergement chez Free-h.org

J’utilise Free-h.org pour 90% de mes sites depuis 2009, et après avoir testé plusieurs autres hébergeurs (1&1, OVH, etc.), je peux dire que c’est le meilleur hébergeur français actuel. Pourquoi?

  1. C’est pas cher (à partir d’ 1€ par mois ~)
  2. Leur service après-vente est réactif et pro (par mail ou sur le forum)
  3. Je n’ai jamais eu de soucis de serveurs, mes sites sont disponibles et rapides (Pas comme avec 1&1, pas cher non plus, mais régulièrement très lent…)
  4. Leur site est très clair et pratique, facile à comprendre.

Mais:

  • Vous devrez vous occuper de tout faire vous-même (monter le site, etc)
  • Le support s’occupe des problèmes concernant l’hébergement et les serveurs, mais de rien d’autre. Si vous avez un souci qui ne les concerne pas, ils vous diront simplement de voir du côté de…et ne vous aideront pas.
  • L’espace disque est faible (mais suffisant pour un site vitrine)
  • Ils utilisent un système de redirection sécurité qui n’affiche pas l’image du lien dans l’Open Graph Facebook. (C’est un souci qu’ils devraient résoudre prochainement aux dernières nouvelles.)

free-h

Méthode free-h.org en 10 étapes:

Lisez très attentivement. Si vous suivez pas à pas le tuto, vous monterez votre site facilement.

Si malgré tout vous rencontrez des soucis, vous pouvez obtenir le tutoriel payant détaillé en images en vous rendant ici.

  1. Rendez-vous sur les hébergements payants de Free-h.org et choisissez votre plan (Je conseille payant Pack 1K) puis suivez les étapes et cliquez sur “Je veux que Inulogic enregistre un nouveau nom de domaine pour moi” et choisissez votre nom de domaine, ils s’occupent de tout. Choisissez le nombre de mois. Je conseille 2 mois pour que vous testiez. De toutes façons, il est très facile de renouveler ensuite, et ils vous préviennent par mail avant l’expiration. Payez.
  2. Vous allez recevoir 2 mails: 1 vous indiquant que le nom de domaine est enregistré, l’autre avec tous vos identifiants (gardez-le ouvert dans un onglet).
  3. Téléchargez Filezilla, Notepad++ et la dernière version de WordPress
  4. Dans le mail avec vos identifiants, repérez “Interface de gestion Plesk“. Rendez-vous à l’adresse indiquée et connectez-vous avec le login et mot de passe indiqués.
  5. Cliquez sur Ajouter une nouvelle base de données > entrez un nom de bdd, un nom d’utilisateur et un mot de passe (notez-les bien)
  6. Décompressez le contenu du zip WordPress et modifiez le fichier wp-config-sample à l’aide du logiciel Notepad++. Dans la section “Réglages Mysql” Indiquez entre les guillemets ‘votre_nom_de_bdd’ ‘votre_utilisateur_de_bdd’ et ‘votre_mdp_de_bdd’. Puis mettez à la place de ‘localhost’ l’information du mail qui apparaît après * Connexion sql via un script: . Renommez le fichier en wp-config (enlever le “sample”).
  7. Ouvrez Filezilla. Connectez-vous dans le gestionnaire de site: Type d’authentification normale, puis entrez les infos du mail indiquées après “Pour accélerer vos démarches, nous vous avons déjà configuré un compte FTP“, login et mot de passe. Dans hôte, indiquez l’info qui apparaît dans le mail après “* Connexion via un client FTP : hôte :” Connectez-vous. A gauche, apparaît le contenu de votre PC, à droite le contenu de votre site, dans le dossier httpdocs.
  8. Trouvez dans la colonne de gauche l’endroit où vous avez décompressé le dossier wordpress, ouvrez-le. Vous devez avoir tous les dossiers wp-content, wp-include, etc, qui apparaissent. Ouvrez le dossier httpdocs dans votre colonne de droite. Supprimez le contenu de celui-ci (CTRL+A et suppr)
  9. Transférez ce contenu de dossier wordpress dans le dossier httpdocs (CTRL+A dans la colonne de gauche et glissez-déposez dans la colonne de droite)
  10. Ouvrez dans votre navigateur la page: www.monsite.com/wp-admin/install.php et suivez les instructions. Vous savez monter un WordPress!

 

Méthode 2: Hébergement chez Siteground

Siteground, c’est simple, je les adore. Ce n’est pas pour rien que j’ai décidé d’héberger Contentologue chez eux. Si vous souhaitez un hébergement qui roule ma poule, avec traitement de luxe pour 50€ par an, c’est par ici mon kiki.

Avantages:

  1. Leur service après-vente est disponible 24/24 et 7/7j. Par chat, par téléphone. Ils sont comment dirais-je...méga super rapides et sympas. Tous les techniciens s’appellent Youri, Sacha ou Igor (et sont des beaux gosses, photos dans le chat à l’appui!) et savent parfaitement ce qu’ils font. Tout problème est réglé en 5 minutes. Super pros.
  2. Ils sont spécialisés en WordPress et s’occupent de tous les soucis que vous rencontrez sur votre site WordPress. Même si ça ne concerne pas l’hébergement. C’est du service technique gratuit haut de gamme.
  3. L’installation WordPress se fait en quelques clics par l’interface du site.
  4. Les mises à jour peuvent être programmées automatiquement, ils font tout, vous n’avez rien à faire.
  5. Ils transfèrent gratuitement votre site vers chez eux.
  6. Super disponibilité des serveurs, beaucoup d’espace disque, jamais rencontré de souci d’hébergement.
  7. Ils proposent un système d’affiliation (d’ailleurs si vous décidez de choisir Siteground, je gagne un peu de soussous, pour Noël, allez les gars ^^)

Inconvénients:

  • C’est plus cher, 50€ par an pour le plan startup à 10 Go. (Mais pas beaucoup plus qu’OVH, à 40€ par an avec leur support naze)
  • Il faut parler un peu anglais pour le support technique (si vous parlez mal, utilisez le chat, ils sont hyper compréhensifs et patients)

Web Hosting

Méthode Siteground en 3 étapes

  1. Rendez-vous sur Siteground et choisissez votre plan. Je conseille le plan Start-up à 3,95$ par mois (donc 3,59€= 43€ par an HT). Choisissez votre nom de domaine, c’est gratuit, ils s’occupent de tout. Payez.
  2. Vous allez recevoir plusieurs mails. Un pour confirmer votre nom de domaine, 1 clic. Un pour se connecter à votre panneau d’admin avec vos identifiants. Cliquez et rendez-vous dans l’onglet Myaccount > Go to Cpanel.
  3. Cliquez sur le logo WordPress dans la section “Autoinstaller”. Suivez les instructions, (n’oubliez pas de cliquer sur Français pour la langue). C’est fini!

Si jamais vous rencontrez un quelconque souci, vous contactez le support par chat ou téléphone, ou ouvrez un ticket, et demandez-leur de le faire pour vous! 🙂

Et maintenant, passons au contenu de votre joli site à venir!

 

Élaborer le contenu

contenu site

Vous voilà avec une forte identité de marque et une entreprise déclarée, et un site WordPress. Il ne reste plus qu’à le remplir!

 

Utilisation de WordPress

Un guide complet sur l’utilisation de WordPress ne peut pas être fait ici, mais les tutoriels pour utiliser WordPress pullulent sur Youtube, je vous ai donc choisi une chaîne qui m’a l’air sympathique et qui possède un cours très bien fait sur WordPress et détaillé en une dizaine de vidéos.

 

 

Design

Si vous pensez qu’un thème gratuit va vous faire un site professionnel, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil jusqu’au coude (J’ai toujours eu du mal à visualiser cette expression: le doigt ressort-il derrière la tête ou continue-t’il dans le canal œsophagien?)

Donc rendez-vous sur un site de type Themeforest et rendez-vous dans la rubrique WordPress.

C’est parti pour des heures de prévisualisation de démos! Vous pouvez aussi taper dans Google: “Best corporate wordpress themes” ou encore “Beautiful wordpress themes 2016”. Certains sites présentent de beaux templates et vous pourrez les prévisualiser.

Attention à ce que le thème correspondent à ce que vous souhaitez en faire. Il ne s’agit pas seulement qu’il soit beau et pro, mais aussi qu’un futur client puisse y trouver les pages utiles.

Et d’ailleurs en parlant de pages…

 

Les pages indispensables

 

Page À propos

Votre site doit à tout prix posséder une bonne page À propos. Je vous montrerai dans un futur article détaillé, comment en rédiger une parfaite.

En attendant rappelez-vous ceci:

  • Parlez d’abord à votre client de son besoin. Ne parlez de vous qu’à travers les besoins qu’il pourrait avoir.
  • Citez les bénéfices de votre client.
  • Soyez original.
  • Présentez-vous succinctement, de façon amusante.
  • Mettez une photo de vous, impérativement.
  • Mettez un lien vers vos réseaux et page contact.

 

Page contact

Votre page contact doit contenir un formulaire. Il existe de nombreux plugins de formulaires de contact.

Pensez au fait que les personnes qui vous contactent sont intéressées par vos services. Rendez la navigation facile vers cette page, qu’elle soit visible. Veillez à rassurer votre client, en précisant les délais dans lesquels vous le recontacterez (pas de “prochainement”). Vous pouvez même mettre les horaires auxquels vous travaillez.

Mettez aussi un numéro de téléphone professionnel, ainsi qu’une carte Google pour vous situer, si vous avez un bureau physique.

Pensez à mettre un lien vers la FAQ avec la mention “Votre réponse se trouve peut-être dans la FAQ?”

 

FAQ

Votre FAQ doit répondre à toutes les questions possibles et imaginables. Dès qu’on vous contacte pour vous poser une question, ajoutez-là à la FAQ.

Il existe de nombreux plugins de shortcodes afin de créer des accordéons pour révéler les réponses aux questions, comme ceci:

Hihihi je me cache!

Hohoho! Ce qu’on s’amuse sur Contentologue!

 

Tarifs

Je vous suggère de ne pas demander qu’on vous contacte pour un devis, mais d’être plus direct et de donner vos tarifs de façon claire. Ainsi, vous vous éviterez beaucoup de travail, en recevant de multiples demandes de personnes qui n’ont pas les moyens de vous payer décemment.

Proposez plusieurs formules, gammes, afin que vos clients aient le choix. Soyez clairs, mettez en avant les bénéfices d’acheter vos services.

il existe aussi un grand nombre de plugins de tables de prix, faites vos recherches dans la section “Extensions>Ajouter” en tapant “pricing table”.

 

Créer un blog

Je ne saurais que trop vous recommander de lire ce fabuleux article (ho ho) afin de créer un bon blog d’entreprise. Ce blog vous sera indispensable pour communiquer et vous référencer.

 

Mise en page, développement

Si tout pouvait être simple…Malheureusement, la gestion d’un site demande pas mal de modifications et réglages, problèmes techniques qui vous feront vous arracher les cheveux sur la tête si vous vous en occupez vous-même. Modifier la taille d’une colonne, enlever un élément, traduire un morceau de texte que vous ne trouvez pas dans le code…

Je ne peux que trop vous conseiller de sous-traiter tout problème technique sur Fiverr (Gagnez un Gig en cliquant sur ce lien) et si vous programmez de lancer un business avec un peu plus d’envergure, de prendre un développeur à mi-temps que vous pourrez trouver sur Upwork par exemple.

Et n’oubliez pas que tous les soucis techniques rencontrés dans WordPress seront pris en charge avec plaisir par un développeur russe mignon chez Siteground! :p

Pour le design, les bannières, etc, de nombreuses personnes font des choses formidables sur Fiverr. Récemment, j’ai commandé une super affiche pour mon futur Coaching de Style, elle m’a coûtée 55$, avec un service ultra-premium…Un job qui m’aurait coûté 500€ en France.

 

Woilà! C’est fini pour cette partie! On se retrouve la semaine prochaine pour la 2ème partie, dans laquelle je vous apprendrai comment vous former, vendre vos prestations et référencer votre joli site!

Alors, vous êtes tenté de vous lancer dans le business? Dites-moi ce que vous en pensez et si vous avez des questions, j’y répondrai avec grand plaisir!

 

 

 

Sophie Gauthier
Sophie Gauthier est spécialiste en stratégie de contenu. Elle donne sur son blog des conseils pour mieux rédiger et gagner sa vie avec la rédaction web.
Vous aimerez lire
non-sco
Comment déscolariser ses enfants grâce à la rédaction web
gagner de l'argent avec son blog
Comment gagner de l’argent avec un blog (2/3)

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Guide complet pour lancer sa carrière de rédacteur web (Partie 1/2)"

Me notifier des
avatar
Lucie
Invité
Salut Sophie. Ton article est dans mes favoris depuis sa sortie, j’ai enfin eu le temps de le lire. Je l’ai trouvé très intéressant et il confirme une de mes idées : pour se lancer en rédaction web à 100% il faut du temps ! J’en rêve un peu (un peu car j’aime bien mon boulot) mais pour l’instant je ne vois pas à l’horizon une plage de temps libre pour me poser et réflechir vraiment à ce que je peux faire. Cependant, lire ta formation est un premier pas. Ma question concerne le site et le blog que tu… Read more »
Caloo
Invité
Caloo
Bonjour, Je découvre ton site et j’adore ! Je suis justement en train de me renseigner pour me mettre en AE, car un client (je travaille sur les plateformes) veut me donner quelques missions mieux payées (c’est louche, non ? MDR), mais il veut que je sois freelance. Tu n’as pas parlé du souci de la mutuelle ! En AE, je perds le bénéfice de la mutuelle de mon mari et je dois donc en payer une… Donc, entre CFE (dont je ne connais pas le montant dans ma commune), charges, mutuelle, je ne suis pas sûre de mon fait… Read more »
Ava Amara
Invité

Bonjour,
De nombreux rédacteurs sont des web-portés CAD qu’ils travaillent de manière indépendante sous statut cadre auprès d’une entreprise de portage salarial. C’est une formule très souple pour tester ses compétences sans prises de risques inutiles. C’est étonnant d’avoir omis cette possibilité. Je vous engage à “creuser” cette possibilité qui séduit de + en + d’intervenants dans le web digital. Cordialement.

Anthony
Invité
Anthony

Hello! Je viens de relire ton article qui me donne un étendu de solutions pour devenir indépendant ! Je t’en remercie sincèrement ! A très bientôt
Je vais lire le 2nd guide de ce pas

Anne-Sophie
Invité
Anne-Sophie

Bonjour Sophie !
Je n’ai pas encore lu la totalité de l’article, qui cependant a l’air très intéressant et ultra complet.
J’ai malgré tout déjà une question au sujet du “2) Se spécialiser”. La logique voudrait qu’effectivement on se spécialise dans ce qu’on aime et ce qu’on connaît “un tantinet”. Oui mais voilà, j’aime plein de choses et je m’intéresse à des tas de choses, je suis curieuse de tout. Comment trouver sa spécialité alors ?

Merci de m’éclairer.

Pierre-François
Invité

Bonjour Sophie,
Une première partie très prometteuse pour la suite (mode impatient activé).
Cependant, il y a quelque chose qui me chagrine, à l’heure actuelle, tout le monde parle de vidéos, de vlog, et que le blogging et le business tel qu’il est aujourd’hui est dépassé. Ce n’est peut-être pas l’endroit pour débattre du blog ou du vlog, mais est-ce que le blog a toujours sa raison d’être (sans compter que niveau SEO ça devient très hard vu la (sur)information sur le Web)?
Merci,
PF

wpDiscuz