7 méthodes pour faire la promotion de votre livre

Comment faire la promotion d'un livre

Sophie Gauthier

Sophie Gauthier vous apprend à écrire et à vivre de vos écrits. Articles, livres, romans, pages de vente : découvrez comment rédiger et devenir un pro de la plume !

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. TOURE Mamadou Sadjo dit :

    merci sophie pour ta grande generosite ces conseils sont une utilite capital pour moi je suis ravie de vous connaitre

  2. Camille d'Aplemont dit :

    Excellent article. Hyper complet. Merci beaucoup de vos exemples.
    J’apprécie particulièrement le style franc et direct.
    Merci encore

  3. Merci Sophie pour ces précieux conseils !
    Et quel plaisir de te retrouver avec un article épique dont tu as le secret…
    Que du bon dans cet article. En espérant que de nombreux apprentis auteurs et auteurs plus expérimentés en tiennent compte avant de cliquer sur le bouton publier.
    Et la bonne nouvelle, c’est que même si tu as un peu loupé ton lancement et raté le marketing de ton livre, ce n’est jamais fini.
    Refaire la couverture, même changer de titre, c’est toujours possible.
    Et je ne peux qu’aller dans ton sens au sujet de la description. Non seulement elle doit accrocher et donner envie, mais en plus tu peux l’utiliser à des fins de SEO.
    En faire une fiche produit optimisée SEO qui donne envie de lire ton livre.
    Autre astuce souvent décriée par les auteurs qui ne veulent pas “donner” leur travail : publier un livre entièrement gratuit. Idéalement, le premier d’une série de plusieurs livres. Et construire son lectorat en se faisant découvrir par le gratuit, en misant sur l’email marketing en apportant du contenu exclusif par mail à ces lecteurs qui te découvrent.
    Il y a tellement à dire, à découvrir et même à inventer sur le sujet du marketing pour auteur auto-édité…
    Hâte de lire tes prochains articles 🙂

    • Merci beaucoup Dimitri !

      C’est tout à fait vrai et c’est d’autant plus important pour les livres pratiques et didactiques : utiliser un maximum de mots-clés ciblés dans vos descriptions sur les sites comme Amazon, Fnac, Lulu, Lalibrairie.com, etc. J’aurais pu aussi parler des salons, de la publicité, des articles invités…Ce sera pour une prochaine fois. 🙂

      • Jacs dit :

        Oui Sophie
        il ya beaucoup à dire et à faire, et il ya tellement de site et de blog qui prodiguent leurs “bons conseils”, que l’on s’aperçoit bien sur que faire connaitre son livre est une tache tres complexe;
        il ya aujourd’hui énormement d’auteurs et encore plus d’ouvrages publiés bien plus que le nombre de lecteurs,
        l’offre supérieure à la demande c’est le premier écueil, le second étant la méconnaissance des ouvrages et auteurs.
        Ceux qui vivent de leurs écrits sont peu nombreux et par contre tous ceux qui restent anonymes sont légion, et la forte majorité.
        il ne faut surtout pas penser que auteur et vendeur sont des métiers ( ou occupations pour les amateurs) similaires! un trés bon écrivain n’aura pas forcement envie de se vendre, c’est comme ça, et inversement un auteur médiocre pourra développer une forte énergie et pugnacité pour se faire connaitre et vendre.
        ceci pour dire (par ma longue expèrience d’auteur) que les recettes miracles n’existent pas! les auteurs connus et plèbicités vendront à grand renfort de médias, alors que les autres 97% végètent et galèrent dans l’anonymat .
        Ce que je souhaite surtout dire aux jeunes essayeurs, c’est de ne pas écrire pour vendre ou devenir célèbre ( ça n’existe que dans les contes de fées ou pour JK ROWLING une fois par centenaire….

        il faut écrire avant tout par plaisir et pour soit et puis se faire lire et relire, prendre des conseils et avis, et surtout ne jamais espèrer “vivre de son oeuvre”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.